Un saut dans la région de Roméo et Juliette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Grenier

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Cette semaine, j'ai eu la chance d'assister à une dégustation des vins de la prestigieuse maison MASI. Comme plusieurs vignobles, MASI est d'abord et avant tout une histoire de famille, celle de Sandro Boscaini, qui dirige fièrement le domaine avec ses enfants.

Le vignoble est situé au nord de l'Italie, dans la région de la Vénétie, où se trouve la ville de Vérone. Dans le monde du théâtre, nous connaissons, bien sûr, la région grâce à la célèbre pièce de Shakespeare: Roméo et Juliette. Mais dans le monde vinicole, la Vénétie est bien connue pour ses vins élaborés sous les appellations Valpolicella et Amarone della Valpolicella. Deux principaux cépages entrent dans la composition de ces vins: Corvina et Rondinella. Deux variétés de raisins emblématiques de la Vénétie.

L'Amarone della Valpolicella correspond à un style de vin bien à elle. Les vins sous cette appellation sont élaborés avec une méthode de vinification travaillée différemment. D'abord, les raisins sont sélectionnés de façon rigoureuse. Ensuite, la principale caractéristique est de les faire sécher sur des plateaux en tiges de bambou jusqu'à ce qu'ils perdent de 35 à 45% de leur poids. Cette méthode a pour effet de concentrer davantage les sucres, la couleur et les saveurs. Les vins qui en résultent sont structurés, puissants et d'une belle complexité. L'Amarone della Valpolicella, Riserva Costasera, de la maison MASI (Code SAQ: 11 873 165; 65,25$) présente une belle expression de l'appellation. Avec des notes de fruits mûres, de cacao et de réglisse, il est puissant avec des tannins veloutés et une belle finale persistante. Concernant l'accord mets et vins, c'est le temps de sortir le gibier que vous avez vous-mêmes chassé! C'est un grand vin pour célébrer votre prise de l'année. Bien sûr, la complexité de la méthode d'élaboration des Amarone della Valoplicella en fait des produits haut de gamme un peu plus dispendieux, mais le résultat en vaut son pesant d'or.

Une autre méthode d'élaboration que l'on doit à la famille Boscaini depuis le début des années 1990 est la méthode Appassimento. Cette dernière comprend également un séchage des raisins, mais sur une plus courte période, soit jusqu'à ce que le raisin ait perdu de 15 à 20% de son poids. Ainsi, on procède à l'élaboration d'un vin dans les règles de l'art et, par la suite, on y ajoute ces raisins séchés afin de démarrer une deuxième fermentation. Ce procédé apporte richesse et élégance au vin. Le Verona, Campofiorin, de MASI (Code SAQ: 155 051; 21,75$) est un bel exemple de la méthode appassimento. Ce vin est un classique qui fait l'objet d'une bonne réputation, année après année. Sur des notes de cuir, de cerise et de vanille, il est d'une agréable souplesse en bouche et doté d'une longue finale légèrement épicée. Un vin qui se mariera à merveille à vos pâtes italiennes. 

Santé!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer