Boire du sang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jessica Harnois

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

(Granby) L'Halloween approche à grands pas. C'est tellement excitant!
À part l'engouement des fillettes pour la Reine des Neiges, comment les garçons vont-ils se costumer cette année? Il y aura certainement des zombies et des monstres. Rien de rassurant, mais c'est ce qu'on recherche, non? Avoir peur!

L'être humain est parfois étrange. On célèbre les morts. On a peur d'avoir peur. Pas étonnant en écoutant les nouvelles qui nous parlent de tireurs fous, de terroristes et de maniaques qui démembrent leurs victimes...

Nous sommes bombardés d'informations lugubres et on continue de s'en abreuver. C'est important de se tenir informés, mais pour refléter la réalité de la vie, ne faudrait-il pas équilibrer le tout par de bonnes nouvelles?

Mais non. C'est connu, ce qui vend c'est la peur. Depuis l'époque des Romains, on contrôle les gens par deux choses: du pain et des jeux!

Donc, divertissons-nous en essayant de se faire peur tout en essayant un nouveau vin!

Cette semaine, je vous propose de boire du sang. Oui! Je vous présente un vin qui vous transforme en comte Dracula dès la première gorgée!

Ce week-end, j'ai essayé le vin Carnivor. Un cabernet sauvignon californien entré sur le marché pour rivaliser le célèbre Ménage à Trois, le vin le plus consommé au Québec cette année.

Ce n'est plus un secret pour personne: les Québécois ont la dent sucrée.

Je trouvais géniale l'idée de déguster un vin «maquillé», c'est-à-dire qui n'est pas pur comme le serait un délicat vin de la Bourgogne ou une cuvée noble de Bordeaux. Non.

Le maquillage masque le fruit. Ceux qui aiment les gros vins rouges qui tachent préfèrent les notes boisées. Un vin très grillé et fumé. C'est un style amusant qu'on déguste avec des mets puissants.

J'avais des préjugés avant de goûter à Carnivor, mais j'ai été agréablement surprise. Par contre, j'ai modifié le vin pour qu'il soit plus agréable. Je l'ai servi plus frais, pour ne pas accentuer l'effet capiteux de l'alcool. Je lui ai aussi fait faire un petit tour en carafe pour assouplir ses tannins et offrir une bouche plus souple.

Ce n'est évidemment pas un grand cru de Bordeaux, mais si vous recherchez des frissons et des sensations fortes pour l'Halloween, le Carnivor est pour vous.

Ce que j'ai aimé, c'est la texture presque irréelle de ce vin. On croirait vraiment boire de l'encre, une image beaucoup plus appétissante que du sang, vous en conviendrez.

On y remarque des notes impressionnantes de fruits mûrs rappelant la confiture de bleuets. Dense et assez puissant, il accompagne vraiment bien une pièce de viande fumée, comme une côte levée ou un boeuf braisé aux épices douces.

Carnivor Cabernet-Sauvignon

Vin rouge, 750 ml

Code SAQ: 11 975 090

Prix régulier: 17,95$

Faites donc peur à vos amis en leur faisant boire du sang! Une manière originale de célébrer l'Halloween et de découvrir un nouveau vin. Et si vous êtes déjà mordus de Ménage à Trois, essayez une cuvée plus corsée vous offrant toutefois le même soleil californien!

Santé!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer