Neuf mois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

En parlant de la folie entourant la sortie en magasin de la nouvelle « vieille » console Nintendo Entertainment System la semaine dernière, nous avons découvert - avec grande stupéfaction - que plusieurs collègues journalistes étaient de grands romantiques.

Ce matin-là, notre patron s'était levé aux aurores pour faire la file en vue d'acheter une NES Classic Edition, semblable à celle que ses parents lui avaient commandée chez Distribution aux consommateurs dans les années 1980. Le 18 novembre, c'est la fête de son plus vieux. Pour ses 11 ans, il voulait lui faire découvrir Donkey Kong, Ninja Gaiden et Zelda. En vain. 

Partout, tout était déjà vendu. À défaut de faire un voyage dans le temps, il a fait un voyage blanc.

En jasant de l'anniversaire de son fils, d'autres collègues se sont mis à dire qu'eux aussi, un de leurs enfants était né en novembre.

Faites le décompte : novembre moins neuf mois, ça donne février.

Si je sais compter, ça veut dire que les chances sont grandes qu'ils aient conçu leurs petits le soir de la Saint-Valentin ! 

Ça, c'est du romantisme à l'état pur.

En tentant de valider cette hypothèse et de vérifier si le phénomène était documenté sur Internet, je suis tombée sur deux drôles d'histoires.

En février 2011, une radio croate a proposé à 50 couples de vivre un week-end de rêve à Zagreb pour la Saint-Valentin. Si un enfant naissait de cette petite pause romantique, la station s'engageait à fournir les couches et les vêtements nécessaires au poupon pour sa première année de vie !

Le producteur de la radio souhaitait ainsi « ranimer la passion chez les couples participants ». Ce qui est dommage, c'est que l'histoire n'a fait l'objet d'aucun suivi...

Le 14 février 2015, un couple de Britanniques a décidé de mettre en route son premier bébé. Neuf mois plus tard, la petite Poppy-Rae est venue au monde... avec un gros coeur sur le front !

Googlez Poppy-Rae pour voir.

La presse britannique, dont le Daily Mail, a raconté cette jolie petite histoire inusitée. Plusieurs ont d'ailleurs publié les photos du nourrisson rendu célèbre par sa tache de naissance particulière.

Les parents doivent se féliciter de ne pas l'avoir conçue un 1er avril...

Une barbotte ou un crapet-soleil entre les deux yeux d'un nouveau-né, c'est beaucoup moins attendrissant.

Ce que j'ai découvert aussi, c'est que plusieurs enfants nés en septembre, surtout autour du 23, ont, croit-on, été « lancés » le 31 décembre. Lors de cette soirée folle - la boisson aidant - les couples seraient plus détendus et l'ambiance plus propice à procréer... ou à être moins vigilants en matière de contraception. C'est selon.

Née le 11 décembre 1975, il est clair que j'ai été mise en route en mars de la même année. 

Même chose pour ma soeur, née le 11 décembre 1980.

Cette histoire, je l'ai racontée 1000 fois. Mais comme elle cadre avec le sujet du jour, je vais y revenir encore. 

Quand j'étais jeune, après que ma soeur soit née, mon père disait toujours aux gens surpris d'apprendre que ses filles avaient la même date d'anniversaire avec cinq ans de différence que lui, le 13 mars, il ne sortait pas.

Quelques secondes s'écoulaient, le temps que les gens partent de mars pour se rendre à décembre, et ils éclataient de rire.

Chaque fois, je ne comprenais rien. Et ça a été comme ça pendant des années... jusqu'à ce que je comprenne le principe mathématique d'une grossesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer