Vague de chaleur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) «Je suis à votre disposition pour savoir ce que votre chroniqueuse souhaiterait tester. Elle peut regarder sur notre site, me dire ce qu'elle veut, et je lui organise l'envoi à l'adresse de son choix.» Emilie Melloni-Quemar

Émilie est ma nouvelle meilleure amie Française. Une ancienne journaliste qui s'est recyclée dans le management (dit'avec-te l'accent te-français).

Ce courriel, elle l'adressait à mon patron et la chroniqueuse à qui elle fait référence, c'est moi.

Le secret du bonheur au travail pour les employés tiendrait en partie dans la capacité des employeurs à répandre la bonne humeur. Visiblement, ce principe, mon boss l'a vite compris. Conscient qu'il n'est pas toujours facile de trouver un sujet pour cette chronique, il a eu une petite pensée pour moi quand une relationniste colorée, dont les bureaux sont situés à Paris, lui a suggéré des produits pour un «Press Test».

La bonté incarnée.

Ce que je ne vous ai pas encore dit, c'est que le produit en question venait de la compagnie LELO, spécialisée dans les accessoires de plaisir haut de gamme pour le corps et l'esprit! Inutile de vous dire que ce qu'Émilie envisageait de faire traverser l'océan à des fins de «mar-keu-tigne» visait davantage mon point G que ma matière Grise...

À lire ses courriels, je pouvais choisir ce que je voulais : vibreurs, masseurs, dildos haut de gamme, boules de Geisha, bougies de massage, etc.

Déjà, j'étais étourdie. C'était, j'imagine, comme une virée au Buffet des continents : trop de choix, c'est comme pas assez.

«Surprenez-moi!», que je lui ai donc suggéré.

Lili comprenait mon malaise. Je ne cacherai pas que le fait que chaque produit se détaille entre 150$ et 280$ CAN ajoutait un brin à mon inconfort.

C'est là que ma relationniste chouchou m'a suggéré une des sélections de l'actrice Gwyneth Paltrow, le Tiani 2. Malheureusement, le Tiani 24K était en rupture de stock.

«Tous les trucs t'en or ne sont pas t'en Press Desk», m'a confirmé Émilie.

C'est là qu'elle m'a invitée à «faire soft» en commençant «t'avec t'une bougie de massage comme dans la wishlist de Saint-Valentin de Kim Kardashian!»

Je braillais ma vie!

Non mais Kim et moi = même combat. Deux livres ouverts. À notre façon. Ça m'a rappelé une délicieuse phrase de l'actrice Bette Midler au sujet de la pulpeuse Madame West. Elle a dit : si Kim veut montrer une partie que nous n'avons encore jamais vue, elle ferait bien d'avaler l'appareil photo!»

Savoureux, non?

Plus horticultrice dans l'âme que Kim, j'aime cultiver mon jardin secret...

Bref, plus ou moins impressionnée par le choix des stars, j'ai pigé dans les best-sellers. Je l'ai souvent fait pour un livre et j'ai chaque fois été trrrrès satisfaite, alors.

J'ai finalement opté pour un vibreur rabbit, le INA Waves pour un orgasme combiné exceptionnel pour me perdre au milieu des vagues d'un incontrôlable plaisir, qu'il était écrit. Faque.

Il obtient quatre étoiles et demie sur cinq. Quand même!

Avec son design unique, il stimule délicieusement le point G dans un mouvement qui s'inspire des caresses du doigt d'un amant à la manière du «viens ici».

Comment refuser une si douce invitation?

On me promettait d'intenses sensations internes autant qu'externes. Dix modes de plaisir uniques à explorer. Du silicone doux. Une forme qui épouse les courbes.

Après avoir hésité à l'idée de rester dans le thème en prenant le Bleu Océan, je l'ai pris Cerise. Pareil comme la couleur du vernis sur mes orteils.

Dire que je suis désormais en machine ne serait pas mentir.

Comment mon chum a accueilli la bête?

Bien. Pas de grande réaction. Il ne semblait pas se sentir menacé.

J'ai toutefois vu la joie (ou était-ce le soulagement?) s'installer sur son visage quand je me suis présentée devant lui, la mine déconfite, avec dans les mains le fil pour recharger mon chaud lapin fuchsia.

J'avais pourtant été clair avec Milie : une prise US!

Non. Mon INA Wave est venu avec une prise européenne.

Depuis, j'ai le vague à l'âme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer