Passons au salon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

Ah le printemps!

Votre terrasse est-elle prête?

Quoi de mieux qu'un bon repas en famille ou entre amis à l'extérieur?

J'imagine quand le fameux le BBQ se déroule dans une «oasis enchanteresse» d'où émane «une ambiance chaleureuse», non?

Du moins, c'est ce que nous font miroiter les vendeurs de set de patio. Non, mais c'est qui le premier qui a eu l'idée un jour de sortir ses divans du salon et de les installer sur le bord de sa piscine? Pas que c'est laid, au contraire. Je trouve ça très beau, mais maudit que c'est de l'ouvrage. On a déjà un cabanon et une cave qui débordent de trucs estivaux à sortir au printemps, à rentrer en automne, à couvrir, à serrer la nuit, etc.

En plus, un salon de jardin, c'est pas donné. Je le sais, je les ai déjà magasinés.

Ça m'a pris dix étés avant d'obtenir — enfin — des plates-bandes à mon goût. J'aimerais ça que ma visite les admire un peu. Non, si je me fie aux circulaires, je devrais lui en mettre plein la vue avec une cour-arrière aux allures de catalogue IKEA. Mon derrière de maison, il faudrait qu'il soit digne de mention sur Pinterest. Vous voyez le genre?

Malgré tout, désolée gang, mais quand vous allez venir manger des burgers à la maison cet été, le décor n'adoptera pas un look «provençal enivrant», «terracotta sunshine», «paradis exotique» ou encore «urbain chic».

J'ai fait un calcul rapide pour les besoins de cette chronique. Considérant que je possède déjà ma table, huit chaises et un gazebo, pour donner une atmosphère de royaume tropical à ma terrasse, il faudrait que j'allonge un minimum de 700$, et ce, seulement pour la déco et l'ambiance. Près d'une centaine de dollars pour un ensemble de couverts assorti aux motifs de jungle. Environ 60$ pour deux lanternes solaires colorées, car pour être invitante, une terrasse se doit de faire scintiller des bougies odorantes, des lanternes faites en papier de riz ou un quelconque jeu de lumières do it yourself. Pour être encore plus in, ça me prendrait aussi un foyer de table aux pierres volcaniques. Ils se détaillent entre 150$ et 800$. Sachez qu'on peut faire des versements mensuels.

Ensuite, je débourserais environ 160$ pour huit duveteux coussins à 20$ arborant un perroquet de Halmahera et au moins 40$ pour une statue de grue dans laquelle, c'est inévitable, un enfant va s'enfarger en courant se chercher un jus dans la maison. Ah oui, comme tout accessoire fait office de «dernière petite touche», je ne pourrais résister à l'envie de me procurer un joli bain d'oiseau en verre soufflé arborant des imprimés de feuilles de bambou. Coût: 60$.

Comme il ne me resterait plus une cenne pour nourrir mes invités de façon convenable, je leur ferais des hot dogs moutarde avec des chips nature ondulées. De toute façon, dans un décor où règne l'harmonie, tout se digère mieux. C'est prouvé.

Mais avant de faire de ma terrasse un lieu féerique où la couleur de mes napperons inspirera la détente, je dois d'abord revoir la déco de mon vrai salon. Celui dans ma maison.

J'ai d'ailleurs un magnifique sofa et une tout aussi belle causeuse en cuir véritable faits au Québec à vendre. Pas cher, pas cher. Je suis certaine qu'elles s'harmoniseraient fort bien avec votre piscine hors-terre et les amaranthus tricolor perfecta qui poussent dans votre jardin. Juste à mettre une housse dessus la nuit, interdire à tous baigneurs d'y poser leurs fesses humides le jour et de les installer à l'ombre.

C'est drôle, j'ai l'impression d'entendre les vendeurs à qui j'ai parlé quand j'ai cherché un ensemble de fauteuils extérieurs pour ma terrasse. Parce que ce que l'histoire ne dit pas, comme mon Elran inclinable en tissu, les divans et causeuses de jardin n'aiment pas l'eau...

Ah, j'adore l'été. Tout est tellement plus simple.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer