Un duo à toute épreuve

Julie Bertrand et Renée Roy, toutes deux greffières... (Alain Dion)

Agrandir

Julie Bertrand et Renée Roy, toutes deux greffières à la Ville de Granby, prendront part au Trophée Roses des sables, au Maroc, l'an prochain.

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) L'une carbure à l'adrénaline, l'autre est plus pratico-pratique, mais toutes deux ont le goût de l'aventure. Renée Roy et Julie Bertrand prendront part au Trophée Roses des sables, au Maroc, en 2018. 

Elles formeront l'équipe Les Maîtres du désert, un clin d'oeil à leur profession, alors qu'elles sont toutes deux greffières à la Ville de Granby. 

« On se complète bien. On est capables de se parler. Je pense qu'on va faire une bonne équipe et qu'on va avoir du plaisir », a récemment fait valoir Renée Roy à l'hebdo Le Plus.

C'est leur intérêt commun pour les... films d'horreur qui a permis aux avocates, toutes deux à l'emploi de la Ville depuis 2013, de développer une amitié, relèvent-elles en riant. 

L'idée de prendre part au Trophée Roses des sables a été évoquée pour la première fois à l'été 2016, lors d'un séjour des deux amies en Roumanie. Il s'agissait alors plus d'une blague, lancée après qu'elles aient réussi à retracer un hôtel à partir de ses coordonnées géographiques (longitude et latitude), qu'un projet sérieux.

Mais, blague ou pas, l'idée a fait son chemin. Les deux collègues ont participé, à Sherbrooke en janvier dernier, à une soirée d'information sur cette course d'orientation en 4X4, 100 % féminine, dans le désert du Maroc. « On est allées là pour prendre de l'information, mais quand on est sorties : on était inscrites », lance Renée Roy.

Zone de confort

« On est toutes les deux assez téméraires. On aime l'aventure. Notre travail est assez conventionnel. Ça va nous permettre de sortir de l'ordinaire, de notre zone de confort, et de lâcher notre fou!», renchérit Julie Bertrand. 

Mais la route sera longue d'ici à ce qu'elles prennent le départ, en octobre 2018. Les Maîtres du désert devront, entre autres s'initier à la conduite dans le sable (dans une carrière), à la mécanique et aux rudiments de la boussole. 

Renée Roy, 35 ans, agira comme pilote et Julie Bertrand, 40 ans, comme copilote. Le duo a déjà expérimenté ces rôles en Roumanie, où il avait loué une voiture. Renée Roy s'est révélée plus patiente derrière le volant, tandis que Julie Bertrand a un solide sens de l'orientation, soulignent les amies. Mais rien ne les empêchera d'échanger leurs places en cours de route. 

Elles savent déjà que le périple ne sera pas facile, et qu'elles pourraient se retrouver à pelleter de longues heures pour dégager leur 4x4, enlisé dans le sable. Mais elles ont décidé de s'investir à fond, de ne pas se mettre trop de pression et de prendre le temps, malgré les contraintes de logistiques, pour apprécier l'expérience. Leur objectif : compléter la course. 

Volet humanitaire

Les deux participantes locales au Trophée Roses des sables affirment aussi être touchées par le volet humanitaire de l'aventure. Chaque équipage doit entre autres acheminer au moins 50 kg de matériel (jouets, cahiers, vêtements, etc.) pour l'association Enfants du désert qui oeuvre au service de l'enfance dans le sud-est du Maroc. 

Cette compétition vise en outre à amasser des fonds pour la Fondation française du cancer du sein et, au Québec, pour le Club des petits déjeuners. Renée Roy et Julie Bertrand s'engagent pour leur part à remettre 1000 $ à la Fondation Charles-Bruneau. Elles souhaitent aussi recueillir des denrées non-périssables et des vêtements qu'elles remettront à l'organisme Partage Notre-Dame, à Granby. 

Les coûts de l'équipage granbyen ont été estimés à 25 000 $. Renée Roy et Julie Bertrand ont créé un organisme sans but lucratif, afin d'émettre des reçus d'impôts à leurs commanditaires. Elles ont déjà deux partenaires majeurs, le Groupe Bernier Daigle ainsi que le complexe funéraire Le Sieur, de même qu'une flopée d'autres partenaires. « Mais il reste de la place pour d'autres commanditaires », lance Renée Roy. 

Deux événements de financement - un cocktail dînatoire le 23 août à 17 h au Bistro 633 à Bromont et une journée vendanges le 30 septembre à la Halte des pèlerins, à Sherbrooke - sont déjà prévus. 

D'ici là, il sera possible de suivre leur aventure sur le blogue et la page Facebook qu'elles ont mis en ligne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer