Prendre le temps

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
France Arbour

Collaboration spéciale

La Voix de l'Est

(Granby) Comment peut-on prendre le temps, puisque ce dernier est intemporel, oui, c'est une matière impalpable ?

Il se résume en nanosecondes, secondes, minutes, heures, journées, semaines, mois, années et siècles. On passe son temps à l'utiliser dans des expressions quotidiennes : se donner le temps, utiliser son temps, le temps des sucres, le temps des cerises, le temps de Noël, de temps en temps, voler du temps, si j'avais le temps, j'ai perdu mon temps, etc. 

Il y aurait aussi le bon temps, dans l'ancien temps, gagner du temps, de temps à autre, temps réel, temps partagé, parler de la pluie et du beau temps et la couleur du temps. 

Il y a la mi-temps, le passe-temps, longtemps, printemps, temporaire, tempo et que ma liste est longue ! 

Il y a même un Roger-Bontemps !

Ce temps est arrivé du latin au Xe siècle. Avant, lui on utilisait tempus et son pluriel tempura. Ces mots avaient le sens de « durée » ou « succession » dans la période de la vie. C'est vers le XIIIe siècle qu'il ajoute la nuance d'avant et d'après. Puis, se développeront les expressions déjà mentionnées et plusieurs autres.

On peut même travailler à temps partiel ou à plein temps. On se plaint souvent du temps qu'il fait ! 

Quand arrive l'été, on se congèle avec les ventilateurs et les climatisations à outrance. S'il pleut quatre jours de suite, on chiale. Si, en hiver, il neige quatre jours, c'est la panique. Bref, le temps équivaut à température. Et on a un canal télé qui nous renseigne sur le sujet 24 heures sur 24. 

En Suisse, on utilise « avoir un meilleur temps » ce qui veut dire qu'on se souhaite une plus belle journée.

Il faudrait « être tout le temps » souriant, en santé, de bonne humeur, sociable, pacifique, mais malheureusement, il y en a qui ont tout le temps l'air bête ou qui sont désagréables ou impatients.

Prendre le temps de réfléchir, de s'amuser, de voyager, de s'instruire, de lire, de découvrir sa ville, sa province, une autre langue, la bonne chère, d'écouter les autres, de se faire plaisir, ce n'est pas si difficile que cela. 

Mais le temps passe trop vite, hélas ! 

Combien de fois j'entends : si j'avais le temps !

Mais vous avez le temps tous les jours. Il est là avec ses 24 heures. Cela vous donne combien de minutes, de secondes ? En profitez-vous réellement ? 

Saisissez le temps qui passe ! 

Ne laissez personne vous voler votre temps !

Et le temps d'aimer ? !




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer