La jeune relève: début de la saison estivale

La Jeune Relève en action.... (Catherine Trudeau)

Agrandir

La Jeune Relève en action.

Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Leblanc, stagiaire à la voix de l'Est.
Samuel Leblanc
La Voix de l'Est

(Granby) Le tic à l'arc n'existe pas que de façon virtuelle. Pour les jeunes passionnés par ce sport, il est possible de le pratiquer en pleine nature. Grâce à qui ? À La Jeune Relève l'apprenti chasseur/trappeur Granby.

Rénald Lachance, président du conseil d'administration et fondateur... (Catherine Trudeau) - image 1.0

Agrandir

Rénald Lachance, président du conseil d'administration et fondateur de La Jeune Relève l'apprenti chasseur/trappeur Granby.

Catherine Trudeau

Pouvoir décocher des flèches sur une vingtaine de cibles animalières 3D ou encore sur des cibles circulaires, c'est le genre de défis que propose La Jeune Relève dont la saison a débuté le 28 avril dernier.

« Si tu es capable de marcher, tu es capable de faire du tir à l'arc ! », lance en rigolant Rénald Lachance, président du conseil d'administration et fondateur de l'organisme.

Des formations pour débutants, accessibles dès l'âge de neuf ans, sont offertes à La Jeune Relève par des tireurs accrédités par la Fédération de tir à l'arc du Québec. 

Pour M. Lachance, c'est toute une philosophie qui se cache derrière le tir à l'arc, comparativement à la chasse traditionnelle. « Ce n'est pas la même approche, dit-il. Ce n'est pas pour le même genre de chasseurs. Pour atteindre le gibier avec l'arc, il faut être capable d'approcher l'animal. De jaser avec lui. Avec l'arme à feu, le lien n'est pas là. L'animal n'a pas conscience que le chasseur est là ». 

Amour de la nature

Mais La Jeune Relève n'est pas seulement un centre de formation d'archers. L'organisme, qui a vu le jour en 2000, est un havre pour les passionnés de plein air. L'organisme, qui offre le tir à l'arc à longueur d'année, élargit son offre en été, proposant des activités d'identification d'animaux, de survie en forêt, de trappage, de pêche sportive et de reboisement. « Ça marche principalement par commande. On ajuste la formation selon le groupe », précise le fondateur de l'organisme. 

En effet, des groupes de tous âges font affaire avec l'organisme de plein air. Des écoles, des groupes provenant d'autres communautés ou encore des personnes handicapéesé. Tous peuvent venir y décocher des flèches une fois par mois. Et c'est comme ça depuis dix ans.

Jouer dehors

« En deux mots, c'est : jouer dehors », résume Rénald Lachance pour expliquer la mission de son organisme. Principalement, les expéditions en nature sont offertes aux jeunes de 9 à 15 ans. De nombreuses activités sont organisées au cours de la saison estivale et leur nature est plutôt sporadique. 

Si une épopée en forêts vous intéresse, il est possible de rester à l'affût de la programmation de La Jeune Relève l'apprenti chasseur/trappeur Granby en consultant sa page Facebook ou en entrant directement en contact avec l'organisme situé au 130, boulevard Montréal, à Saint-Alphonse-de-Granby.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer