Rencontre Adaptée: parce que tout le monde a le droit au bonheur

Darlène et Vanessa Lévesque, deux bonnes amies sans... (Alain Dion)

Agrandir

Darlène et Vanessa Lévesque, deux bonnes amies sans lien de parenté, viennent de lancer Rencontre Adaptée, une agence destinée aux gens qui vivent avec une « incommodité ».

Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Vivre avec une jambe en moins, du poids en trop, avec une déficience intellectuelle ou encore une malformation peut gruger l'estime de soi. Quand vient le temps de rencontrer l'amour ou de tisser des liens d'amitié, la marche peut être haute à franchir. Comme tout le monde a droit au bonheur, deux jeunes femmes ont décidé de devenir entremetteuses pour une clientèle vivant avec une « incommodité ». Rencontre Adaptée veut aller au-delà de la superficialité.

Darlène et Vanessa Lévesque, deux bonnes amies qui n'ont aucun lien de parenté, croient en l'égalité des êtres. Sensibles à la différence, elles rêvaient depuis longtemps de lancer une agence de rencontre destinée aux personnes pour qui la vie n'a pas toujours été douce.

Après plusieurs recherches et beaucoup de nuits blanches, Rencontre Adaptée vient de voir le jour. 

« On se spécialise dans une clientèle qui a des incommodités, mais on accepte tout le monde ! », lance Darlène avec enthousiasme. 

Chez Rencontre Adaptée, pas question de discrimination. « On veut faire sortir les gens, qu'ils se créent un cercle d'amis, qu'ils brisent l'isolement, insiste Vanessa. Des fois, quand la vie bascule, les amis s'éloignent. Il reste la famille, mais parfois les gens ont besoin de voir du monde en dehors de leurs aidants naturels. De voir quelqu'un de neutre. »

En signant avec Rencontre Adaptée, « à un dixième du prix des autres agences », souligne Darlène, les gens bénéficient d'un accompagnement sécuritaire et confidentiel dans leur démarche pour trouver l'amour ou l'amitié.

Une entrevue est d'abord organisée pour dresser le profil des participants. L'incommodité y est bien sûr abordée, sans toutefois prendre toute la place, une personne ne se résumant pas à sa différence, insistent les deux jeunes femmes de 25 ans. 

Quand le déclic se fait entre deux participants, Rencontre Adaptée échange les profils. Ce n'est qu'après, avec l'accord des deux parties, que l'agence partage les détails nécessaires à un possible échange de courriel, un appel téléphonique ou une rencontre. « On devient un peu comme des coachs », illustre Darlène.

Les deux entremetteuses se soucient tellement d'offrir une expérience complète à leur clientèle qu'elles rêvent, à long terme, d'offrir un transport adapté facilitant les rencontres. « Et on veut aller encore plus loin que ça, lance Vanessa. On veut créer des événements, faire du speed dating, etc. »

Rencontre Adaptée couvre le large territoire de la Rive-Sud, et ce, jusqu'à Granby. Emphatiques et généreuses, Darlène et Vanessa se disent toutefois ouvertes à l'idée d'aller offrir leurs services à Montréal et à Québec. « Si on atteint un bassin de clientèle, on est prête à aller y passer quelques jours ! », dit Vanessa.

Pour en savoir plus sur Rencontre Adaptée ou pour vous inscrire, l'agence possède son site Internet et sa page Facebook. (rencontreadaptee­­­@hotmail­.com)




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer