Ces mots qui nous libèrent

Lisette Bouchard a vécu de nombreux deuils au... (Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Lisette Bouchard a vécu de nombreux deuils au fil des dernières années. L'écriture l'a aidée à les surmonter. Un livre est né de cette grande traversée.

Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Le passé est un bel endroit à visiter, mais il ne faut pas y rester. La vie n'avance que dans une direction et c'est droit devant.

Lisette Bouchard a écrit un livre de poèmes... (Christophe Boisseau-Dion) - image 1.0

Agrandir

Lisette Bouchard a écrit un livre de poèmes à la suite du décès de son mari. photo: christophe boisseau-dion

Christophe Boisseau-Dion

Ces mots remplis de sagesse sont ceux de Lisette Bouchard. Après le décès subit de son conjoint en

2010, elle a ressenti un puissant besoin d'écrire. Des pages blanches, elle en a noirci des cartables pleins, et ce, pendant des années. Du fruit de cette « autoguérison », de cette « super thérapie », elle a décidé d'en faire un livre de poèmes destiné à sa famille et à ses proches. Suis toujours la voix de ton coeur, qui propose des textes d'inspiration et des photos d'oeuvres sur toiles peintes par Mme Bouchard elle-même, a été lancé en toute intimité l'automne dernier. Mais comme le deuil touche tout le monde, la dame se dit maintenant prête à le partager à plus grande échelle. Pour aider. Tout simplement.

Lisette Bouchard a perdu son mari en mai

2010. L'homme de 54 ans a succombé à un anévrisme cardiaque. Trois ans plus tard, elle perdait sa mère et son frère. Trois pertes gigantesques qu'elle a surmontées en écrivant ce qui lui passait « par le coeur ».

« J'avais besoin d'écrire, dit-elle. Ça m'a permis de survivre. J'écrivais jours et nuits. Ça m'a vraiment fait du bien. Dans ce livre, j'y parle de tout ce qu'on vit dans le deuil. » Il y est ainsi question, entre autres, de peurs, de souffrance, de vulnérabilité, de peine, de doutes, d'acceptation, de résilience, de pardon et de libération. 

« Il ne faut pas se laisser aller, insiste celle qui a travaillé toute sa vie en milieu hospitalier. Il faut se parler, sinon il est facile de sombrer. Ça prend du temps, mais il y a de l'espoir. »

Le pouvoir de guérison s'acquiert « un pas à la fois », ajoute la dame, aujourd'hui amoureuse de nouveau.

Son livre, qui compte plus de 200 poèmes, elle a pris des années à le faire, se laissant du coup le temps de vivre ses deuils. Maintenant, elle envisage de l'offrir à des endroits comme la maison en soins palliatifs Au Diapason. Toujours pour que ses mots apaisent, inspirent et apportent réconfort aux gens endeuillés, ceux qui traversent une maladie ou toute autre épreuve difficile.

Pour ceux qui désirent se procurer le livre de Lisette Bouchard, sachez qu'il est disponible chez Buropro Citation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer