Réaliser le rêve d'un autre

C'est au retour des Fêtes que Delphine s'est... (Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

C'est au retour des Fêtes que Delphine s'est mise à plancher sur son projet. Elle a pu compter sur la précieuse aide de sa mère, Isabelle Bouthillette.

Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Donner au suivant. Voilà ce qu'a décidé de faire Delphine Lavoie le jour où la Fondation Rêves d'enfants lui a annoncé qu'elle s'envolerait vers Disney World en compagnie de sa famille. Ce projet prendra la forme d'un spectacle-bénéfice le samedi 29 avril à l'auditorium de l'école de la Haute-Ville, à Granby.

« La Fondation Rêves d'enfants m'a permis d'aller à Disney. Moi, j'ai trouvé ça tellement le fun de réaliser mon rêve ! Maintenant, je veux remettre à la Fondation la somme qu'elle a déboursée pour moi afin de permettre à un autre enfant de réaliser son rêve. Pour y arriver, j'ai décidé d'utiliser ma passion pour remettre les sous », souligne l'adolescente, qui chante depuis l'enfance.

Delphine avait huit ans quand le diagnostic d'histiocytose cellule lhanger, une maladie si rare qu'on en recense à peine quelques cas chaque année au Canada, est tombé. « Essentiellement, ce sont des cellules normales, des globules blancs, qui agissent comme si elles étaient cancéreuses », explique sa mère, Isabelle Bouthillette. 

Traitée comme un cancer par des chercheurs de l'Hôpital de Montréal pour enfants de l'Université McGill, l'un des trois établissements universitaires en Amérique du Nord à étudier cette affection, la maladie a, heureusement, fini par se résorber, si bien que Delphine, qui a aujourd'hui 14 ans, est en rémission.

« Semaine magique »

Du grand départ jusqu'au retour à la maison, Delphine, ses parents (séparés, mais réunis pour leur fille) et ses grands-parents maternels ont eu droit à un traitement royal tout au long de leur voyage.

« On a évité toutes les files d'attente. Delphine a pu se faire photographier gratuitement avec toutes les mascottes. Elle recevait un cadeau tous les jours. Ce sont tous des petits détails qui nous ont fait sentir spéciaux, note

Mme Bouthillette, encore émue par son expérience. La semaine a été magique, mais épuisante, parce que c'est tellement intense ! »

Invités spéciaux

Maintenant que le pire est derrière lui, le duo souhaite se concentrer sur la Fondation. La mère et la fille sont encore reconnaissantes des moments inoubliables vécus grâce à celle-ci. Delphine, qui s'est mise à plancher sur le spectacle au retour des Fêtes, espère amasser la rondelette somme de 5000 $ pour remercier l'organisme. 

Afin d'y parvenir, elle a pris les grands moyens. L'adolescente, dotée d'un franc aplomb, a réalisé la majorité des démarches par elle-même. Elle a également choisi de s'entourer d'artistes bien établis, à commencer par Madmoiselle, sa première professeure de chant, il y a quelques années. L'invitée d'honneur sera secondée de Sandy Grenier, sa professeure de chant actuelle, de Vanessa Borduas et du rappeur Medelean.

La date choisie pour le spectacle, intitulé Delphine Lavoie, au coeur des rêves, n'a pas été laissée au hasard ; elle marquera, un an jour pour jour, la fin du périple de Delphine à Disney World. Elle coïncidera aussi avec la veille du 15e anniversaire de l'adolescente, qui marquera le coup en faisant ce qu'elle aime plus au monde, chanter.

D'ailleurs, la principale intéressée ne semble pas nerveuse à l'approche du jour J. « Je préfère ne pas trop y penser jusqu'à ce que je sois sur scène. Et là, je vais me donner ! » annonce la jeune artiste.

Le spectacle débutera à 19 h 30. Comme les sièges ne sont pas réservés, il est recommandé d'arriver à l'avance.

Des billets sont disponibles au coût de 40 $ pour les adultes et de 20 $ pour les 5 à 14 ans. L'entrée est gratuite pour les enfants de cinq ans et moins. Il est possible de se procurer des billes dans plusieurs commerces de la région (Empire, Coiffure Sel et Poivre, Cantine Klondike, Les Tiroirs Secrets et l'Animalerie Monikat, entre autres), mais aussi auprès de Mme Bouthillette au 450-577-0850 et à lesamisdedelphine@bell.net

Meilleurs ambassadeurs

Bien qu'ils ne soient pas nombreux à le faire, les enfants qui choisissent de redonner à la Fondation Rêves d'enfants après la réalisation de leur souhait sont les meilleurs ambassadeurs de l'organisme, souligne Jean-François Perreault, coordonnateur des communications et des services français. «Ils parlent d'expérience, de ce qu'ils ont vécu», dit-il.

M. Perreault insiste toutefois sur le fait que rien n'oblige les jeunes à s'investir auprès de la Fondation, que ce soit en devenant bénévoles ou en organisant des collectes de fonds. «On ne s'attend pas à ça d'eux, dit-il. Quand on leur donne, c'est donné.»

«S'ils n'offrent pas leur soutien en retour, ce n'est pas qu'ils ne soient pas reconnaissants, bien au contraire; ils nous écrivent toutes les semaines pour nous remercier, ainsi que les donateurs. Cependant, la plupart des enfants et des familles préfèrent garder l'histoire de leur maladie pour eux», souligne le coordonnateur.

Depuis les débuts de la Fondation, en 1984, 25 000 enfants, dont 7500 du Québec, ont vu leur rêve se réaliser, fait savoir la Fondation. En 2015-2016, 357 rêves ont été réalisés au Québec. Un record. 

Parmi les rêves les plus populaires, on retrouve des voyages, la remise d'ordinateurs, de cinémas maison et des rencontres organisées avec des célébrités.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer