Une vague rose frappe la région

Mélissa Bernard et Isabelle Michaud, comme leurs homologues... (photo Janick Marois)

Agrandir

Mélissa Bernard et Isabelle Michaud, comme leurs homologues photographes Sophie Quenneville et Cathy Jones, invitent les femmes à se faire prendre en photo au profit de la Société canadienne du cancer.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Comme à Cannes, un concert de déclics de Kodak se fera entendre au Québec le week-end prochain, alors qu'un groupe de photographes s'activera au profit de la Société canadienne du cancer. Une pose pour le rose a, bien sûr, trouvé écho dans la région.

L'idée est celle de Marilyn Bouchard, une photographe du Saguenay. Pour amasser des fonds pour le cancer du sein, elle a décidé de faire le portrait de 100 femmes en un jour. Sur les réseaux sociaux, elle a ensuite invité ses homologues à en faire autant. Devant l'ampleur qu'a pris le projet, elle envisage d'organiser une exposition qui pourrait faire le tour du Québec...

Dans la région, quatre photographes se sont collées au mouvement. Le dimanche

9 avril, Isabelle Michaud recevra les femmes à Bromont, Sophie Quenneville et Mélissa Bernard à Cowansville et Cathy Jones à Granby. Au total, 75 photographes des quatre coins de la province ont répondu à l'appel.

Touchée

Mère de trois enfants, Isabelle Michaud a vu la gymnastique que demande à une famille l'annonce d'un diagnostic de cancer. Le conjoint d'une bonne amie à elle a su récemment qu'il avait le cancer du sein. Pour la femme au grand coeur propriétaire du studio photo.grafy et qui se définit comme une «photographe pro bono », se joindre à cette chaîne était tout naturel.

Même chose pour Mélissa Bernard. L'intervenante à la Maison Alice-Desmarais de Granby se dit interpellée par ce qui concerne les femmes et les enfants. « Le cancer a touché plusieurs membres de ma famille, dit la maman de trois enfants. Ma tante est décédée du cancer du sein. C'est une cause qui me tient à coeur. »

Chacune des photographes a donc morcelé sa journée du 9 avril pour recevoir le plus de femmes possible. « Beaucoup de femmes ne s'aiment pas, regrette Isabelle. Par cette journée, je veux leur montrer qu'elles sont belles. »

Les services d'une maquilleuse et d'une coiffeuse seront offerts chez certaines photographes. Des frais s'ajouteront ainsi, ou non, au montant de base de 20 $ exigés à chacune pour l'obtention de la copie numérique d'une pose. Dans tous les cas, l'ensemble des profits amassés ira à la Société canadienne du cancer.

Pour les informations complètes sur l'horaire et l'adresse où se déroulera la journée Une pose pour le rose dans la région, consultez Facebook : Isabelle Michaud photographe, Cathy Jones photographe, Mélissa Bernard photographe ou Sophie Quenneville photographie. Bien sûr, sur la page uneposepourlerose, toutes les informations sont aussi disponibles.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer