Yoga et alimentation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Parler alimentation en cette ère de paradoxes est, disons-le, complexe. 

Ça devrait pourtant être simple. 

C'est sans prétention que l'Ayurveda a compris, et ce depuis longtemps, qu'une saine alimentation doit être le moins transformée possible. Manger local et de saison augmente la valeur des aliments et permet à notre flore bactérienne de s'ajuster. Privilégier les fruits et légumes bio est excellent, mais quand ils ont fait un long voyage afin d'arriver chez nous, nous avons aussi à nous questionner. 

Ici, c'est l'abondance en toutes saisons, mais pour aider notre immunité, notre alimentation devrait s'adapter au climat. Il est naturel, en hiver, de ne pas manger les mêmes aliments qu'en été et d'adapter nos portions! 

La diversité est nécessaire, mais la modération est primordiale. 

Les tendances actuelles créent de plus en plus de déséquilibres planétaires. La surconsommation de certains aliments par les pays industrialisés, par exemple le quinoa, devrait sonner l'alarme. 

L'augmentation de la demande internationale en quinoa, qui est l'aliment traditionnel de base des Péruviens et des Boliviens, oblige la Bolivie à exporter plus de la moitié de sa production. Cela se traduit par une hausse du prix de ce produit sur le marché national, qui n'est alors plus accessible pour les populations les plus pauvres. C'est très grave et ceci n'est qu'un exemple! Nous sommes loin du coupon différé pour avoir droit au rabais de la semaine dans nos supermarchés. 

Mais là je m'égare...

Le yoga nous rend plus conscients. Ce que l'on mange influence notre corps, notre respiration et notre état mental. On mangera alors que très légèrement avant un cours de yoga.  La digestion demande beaucoup d'énergie, il faut donc lui donner de l'espace. Il y a ce que l'on mange, mais aussi la façon dont on mange. Lorsqu'on est préoccupé ou en conflit, cela entrave le processus sain de notre digestion. La digestion, c'est la transformation, l'assimilation et l'absorption de tout ce qui nécessaire à nourrir efficacement les cellules et les tissus, ce qui nous donne de l'énergie.

Par sa tradition et pour plusieurs raisons, le yoga nous invite au végétarisme. D'abord pour Ahimsa ou la non-violence envers tous et pour faciliter le processus digestif, la viande étant plus lourde et contenant plus de toxines. Si toutefois votre alimentation contient un peu de viande, essayez de la choisir locale et naturelle.

Notre immunité passe par Agni (feu digestif) et sera bonifiée par six saveurs (Rasa):

Le sucré: nutritif, qui nourrit le sang et nos tissus et qui stabilise (riz, céréales, patates douces, courges, fruits séchés). L'aigre: améliore la digestion, augmente la clarté du mental (citron, produits fermentés). L'amer: donne de l'énergie, purifie et rafraîchit (curcuma, pissenlit, légumes verts, thé vert). Le piquant: réchauffe et aide l'absorption des aliments (poivre, gingembre). L'astringent: dépuratif et fortifiant. Il rend plus clair (haricots et lentilles, certains légumes comme les épinards, le chou, le brocoli, les asperges, le chou frisé, le fenugrec). Le salé: stimule la digestion, rehausse le goût et augmente la stabilité.

Intéressé à en connaître un peu plus sur l'Ayurveda? 

Visitez ce site québécois disponible en français: espaceayurveda.ca

Namasté!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer