Jeunes conférenciers

La Caravane reprend la route

Les membres de la Caravane de l'espoir, cuvée... (- photo Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Les membres de la Caravane de l'espoir, cuvée 2017: Bruno Côté,Kristine Guertin, Ariane Lafrenière, Julie Lessard, Samantha Côté, Jacob Lusignan et le grand manitou Pierre Charbonneau. Absents: Félix Cusson et Antoine Vallières-Lavoie.

- photo Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Après une pause de cinq ans, les jeunes conférenciers de la Caravane de l'espoir reprennent la route avec, dans leur baluchon, des témoignages inspirants sur l'intimidation, la réussite scolaire, les relations parent-enfant...

«Ce sont tous des résilients, précise le grand manitou de l'équipée, Pierre Charbonneau, en conférence de presse mardi au café-boutique Le Loupiot. C'est pour ça que je les ai choisis. C'est le terme qui revient le plus.»

Expériences

C'est dans le cadre de son boulot d'enseignant en techniques administration au Cégep de Granby que M. Charbonneau, qui a déjà plusieurs initiatives en lien avec la persévérance scolaire derrière la cravate, a recruté ses huit «futurs leaders». Quatre filles et quatre gars de Cowansville, Granby, Sainte-Cécile-de-Milton et Sutton. Tous sont en première année du collégial, ont vécu des expériences difficiles et s'en sont sortis grandis.

Certains sont même déjà entrepreneurs, comme Julie, Ariane et Bruno. Samantha est mère de deux enfants. Jacob a un côté très fonceur. À 55 ans, M. Charbonneau est d'avis que les messages d'espoir passent mieux auprès des jeunes quand ils sont livrés par des jeunes eux-mêmes.

Lumière

«On a tous des messages différents à leur apporter, dit Ariane. On a les mêmes histoires qu'eux!» «Il y a plus de chances que les jeunes s'identifient à nous», ajoute Bruno. «Si je peux juste aider une personne..., dit Samantha. Je veux leur dire que peu importe ce qui arrive dans la vie, il y a toujours une lumière au bout et des gens peuvent t'aider. Tu peux t'en sortir.»

Les conférences sont offertes dans les écoles ce printemps et à l'automne et mettront chacune en scène trois jeunes qui, accompagnés de M. Charbonneau, aborderont trois des dix thèmes retenus par la Caravane. Des ententes sont déjà sur la table avec les écoles secondaires Massey-Vanier, Mont-Sacré-Coeur et du Verbe divin.

«Personne d'autre au Québec ne fait ça», dit l'enseignant.

Détresse

En 31 ans au cégep, Pierre Charbonneau dit ressentir davantage de détresse chez les jeunes. Une situation qu'il attribue aux familles éclatées, au rythme de vie accéléré et à notre propension à vouloir faire plusieurs choses en même temps. Mais savoir surmonter les épreuves est son leitmotiv. Lui-même se relève d'une dépression majeure due à sa bipolarité.

«La vie est faite de hauts et de bas et les jeunes, comme tout le monde, sont fragiles», dit-il.

Les thèmes abordés par la Caravane de l'espoir

• l'intimidation et la cyberintimidation

• la réussite scolaire

• la motivation

• la résilience

• la santé mentale

• l'entrepreneurship

• les abus sexuels

• le suicide

• les relations parent-enfant

• la liberté




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer