Projet Porte-clés

Tous unis pour la persévérance scolaire

Les enfants qui profitent du projet Porte-clés, chapeauté... (photo Janick Marois)

Agrandir

Les enfants qui profitent du projet Porte-clés, chapeauté par la Maison des Familles de Granby et région, ont donné le coup d'envoi à la Semaine de la persévérance lundi.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) « La persévérance scolaire, c'est l'affaire de tous ». Une quinzaine d'élèves de la première à la troisième année de l'école Avé-Maria de Granby, membres du projet Porte-clés, ont mis en application cette maxime en prenant la pose dans le cadre d'un photomaton visant à mettre en images les dix facteurs de la persévérance scolaire.

Le tout a ensuite été transformé en affiches, qui ont été dévoilées aux deux groupes lundi matin, marquant le coup d'envoi de la Semaine de la persévérance scolaire.

« On voulait aborder le sujet dans le regard des enfants, explique Line Lambert, directrice de la Maison des Familles Granby et région, qui chapeaute le projet Porte-clés dans trois écoles de la commission scolaire du Val-

des-Cerfs. C'était important qu'ils choisissent eux-mêmes comment ils voulaient illustrer la persévérance scolaire. »

C'est ainsi qu'ont été immortalisés les facteurs tels que « Ma réussite m'appartient », « J'ai du plaisir à apprendre », « J'accumule les petites victoires », « Je visualise mes rêves » et « Je fais confiance aux gens qui croient en moi », pour ne nommer que ceux-là.

Comprendre pour s'impliquer

« On voulait que les enfants se sentent impliqués. Pour cela, il fallait qu'ils comprennent ce qu'est la persévérance », ajoute Claudine Leroux, intervenante à la Maison des Familles.

Ce concept, les élèves l'ont bien assimilé. Quand on leur a demandé ce qu'était la persévérance, ils en avaient long à dire. « C'est que si tu n'es pas capable de faire quelque chose, tu essaies encore ! » a lancé le jeune Antoine.

« C'est de travailler fort », a ajouté le petit William.

Et « tout le monde autour de nous » peut nous aider à persévérer, que ce soit nos parents, nos professeurs ou nos amis, a précisé Tobias.

Travail d'équipe

Le projet Porte-clés, implanté dans la région depuis 2013, est offert à des enfants aux prises avec des difficultés scolaires, tant au niveau académique que sur le plan social, et étant ciblés par leur école. À raison de trois ateliers d'une heure et demie par semaine, les élèves travaillent leur concentration, leur savoir-être et leur savoir-faire et ce, tout en apprennant que les devoirs, ça peut être plaisant. Le tout dans une approche personnalisée, adaptée au rythme de l'enfant, selon ses besoins et son attitude. L'implication des parents est essentielle pour la réussite de leur enfant, soutiennent les intervenants.

« Ce n'est pas que le travail de l'école ; c'est accompli de concert avec les familles et la communauté, rappelle Mme Lambert. Ce projet-là doit demeurer un travail d'équipe. On ne veut pas que ça devienne un autre silo. »

Preuve que les bottines suivent les babines, le projet est soutenu financièrement par le Groupe DMS, un regroupement d'entrepreneurs de la région, qui se cherchaient une cause commune. « C'est un projet rassembleur, mais surtout porteur », a commenté l'un de ces hommes d'affaires, David Dupont.

Pour son collègue Denis Labranche, de soutenir la persévérance scolaire est une manière d'investir dans l'avenir. « La pénurie de main-d'oeuvre, c'est un problème auquel on fait tous face. Si on investit dans les jeunes, dans la relève, on investit localement dans l'avenir de nos entreprises », a-t-il expliqué.

Les écoliers membres des projets Porte-Clés des écoles l'Assomption de Granby et L'Orée des Cantons de Waterloo ont, pour leur part, assisté au dévoilement de leurs affiches le soir-même, en compagnie de leurs parents.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer