Retour sur 2016

Pomme croque dans la vie!

Confinée dans un box pour les trois premiers... (photos Janick Marois)

Agrandir

Confinée dans un box pour les trois premiers mois de sa convalescence, Pomme ne s'est pas fait prier pour retourner à l'extérieur avec les siens.

photos Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) La vie est un long fleuve tranquille, même pour une ânesse. Près d'un an après l'opération qui lui a sauvé la vie, Pomme vit comme si elle n'avait jamais eu de problèmes de santé auparavant.

Pomme est cette ânesse de cinq ans à qui on avait diagnostiqué une grande arythmie cardiaque. État qui lui faisait faire des syncopes à répétition. En février dernier, des spécialistes du Centre hospitalier universitaire vétérinaire de Saint-Hyacinthe (CHUV) lui avaient implanté un stimulateur cardiaque humain par voie intraveineuse. 

La procédure, appelée fluoroscopie, revêtait un caractère particulier puisqu'elle pourrait fort bien être une première mondiale, n'ayant jamais été réalisée sur un âne ou un équidé auparavant. Le Plus s'était penché sur cette histoire inusitée.

« Ça avait été très spécial. On était parties vers Saint-Hyacinthe en catastrophe ce soir-là, se rappelle Cécile Lacroze, propriétaire de l'asinerie Les Ânes en culotte avec sa conjointe, Marie-Noëlle Brien. Ils nous avaient dit qu'ils feraient leur possible, mais on ne savait pas quelle serait la suite des choses. Une semaine plus tard, elle était déjà revenue sur ses pattes et pleine d'énergie. »

« Quand nous sommes revenues à la ferme, ajoute-t-elle, les autres bêtes étaient en dedans. Elles sont venues la voir sur le sentier, comme si elles l'attendaient. Pour nous, ça a été un moment très émouvant. »

Retour au pâturage

Confinée dans un box pour les trois premiers mois de sa convalescence, Pomme ne s'est pas fait prier pour retourner à l'extérieur avec les siens. Ne manquait que le feu vert des vétérinaires, qu'elle a obtenu au printemps au terme d'un rendez-vous de contrôle au CHUV. « Ils lui ont passé une batterie de tests, dont une échographie du coeur, pour voir comment était placée l'électrode. Rien n'avait bougé, tout fonctionnait numéro un. Pour nous, c'était le OK officiel pour la remettre dehors », raconte Mme Lacroze. 

L'ânesse a alors profité de la belle saison pour rattraper le temps perdu. « Elle a comme trouvé une deuxième vie de jeune âne ! » se réjouit sa maîtresse.

En plus de sa vitalité, la bête a retrouvé l'appétit qu'elle avait perdu graduellement alors que son état de santé se détériorait. 

Maintenant, elle mange copieusement, si bien qu'elle pourrait être mise au régime. « Il faut contrôler sa prise de poids, explique

Mme Lacroze. Ça se peut très bien que l'an prochain, elle doive se retrouver dans un parc plus petit pour avoir moins d'herbe à manger ! »

Surveillance étroite

Même si elle n'a fait aucune syncope depuis son opération, l'état de Pomme doit tout de même être surveillé. « Il y a des suivis à faire. A priori, nous faisons une surveillance assez étroite, précise

Mme Lacroze. On prend sa pulsation cardiaque une fois par semaine. Si on remarque un ralentissement, ça pourrait nous indiquer une faiblesse de la pile. »

Celle-ci devra être remplacée tous les quatre ans, environ.

Maman d'adoption

À la voir galoper et jouer, personne ne pourrait se douter que Pomme porte un défibrillateur. Cela ne l'empêchera pas du tout de mener une vie d'ânesse normale, à l'exception près qu'elle ne pourra plus porter de petit et donc de produire le lait qu'utilisent ses propriétaires pour confectionner leurs produits.

« Ça ne l'empêchera pas d'être une belle mascotte ! » lance Mme Lacroze.

Les talents innés de mère de Pomme, qui avait eu un ânon quelques mois avant de tomber malade, seront aussi mis à contribution auprès des autres bébés de la ferme. « Elle va nous servir d'ânesse pour élever les plus jeunes. Comme une maman d'adoption », illustre sa propriétaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer