Une campagne pour des dons locaux

Sylvain Dupont et Derek Tremblay invitent les gens... (photo alain dion)

Agrandir

Sylvain Dupont et Derek Tremblay invitent les gens à faire des dons à des organismes locaux pour que l'argent reste en Haute-Yamaska.

photo alain dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Le temps des Fêtes devient chaque année un prétexte pour inviter les gens à donner, à être généreux. La Corporation de développement communautaire de la Haute-Yamaska (CDC) invite donc les donateurs à bien réfléchir à leur don pour que celui-ci ait un impact directement dans la région avec la campagne « Je vis ici. Je donne ici. J'agis ici. ».

« On va mettre ça au clair dès le départ : toutes les causes sont bonnes, souligne le directeur de la Chambre de commerce Haute-Yamaska et région (CCHYR), Derek Tremblay, qui préfère parler de virage local plutôt que d'achat local. On veut simplement créer une réflexion sur le fait qu'on peut commencer par aider les gens de la Haute-Yamaska avant de penser à aller ailleurs. Il y a de réels besoins ici.»

Le directeur général de la CDC, Sylvain Dupont, rappelle que les besoins augmentent dans la région et, du même coup, la sollicitation envers les gens et les commerces, spécialement dans le temps des Fêtes. « Les gens n'ont peut-être pas toujours conscience de l'ampleur et de l'impact du geste qu'ils vont poser. Un geste anodin pour quelqu'un peut valoir beaucoup pour quelqu'un dans le besoin », croit-il. 

« Mais avant que les gens donnent impulsivement, on veut qu'ils fassent un petit pas de recul pour déterminer les raisons qui les poussent à donner un coup de pouce à une cause. Ce n'est pas pour être égoïstes, mais si on aide notre économie et qu'elle est en santé, on va pouvoir aider les autres par la suite », explique M. Dupont, en ajoutant que ça peut devenir une force économique.

La campagne a lieu à l'année, mais un rappel est important en prévision de Noël qui approche. La CDC invite donc les gens à poser des questions à ceux qui les sollicitent comme le nom de l'organisme qu'ils représentent, si c'est un organisme de la région, les services qui y sont offerts, à qui ils viennent en aide ou encore comment ils pensent utiliser l'argent.

Les organismes qui font de la sollicitation à domicile dans Granby doivent détenir un permis émis par la Ville. En cas de doute, la prudence est de mise, rappelle Sylvain Dupont. « Ils peuvent contacter le service de police ou la CDC et les gens seront éclairés », dit-il en avouant que certaines personnes mal intentionnées profitent de la générosité des gens, surtout en cette période de l'année.

Il souhaite demander des efforts de tous les membres de la Corporation de développement communautaire pour faire connaître la campagne « Je vis ici. Je donne ici. J'agis ici. ».

« Aussi, les dons peuvent prendre plusieurs formes, pas seulement de l'argent, fait remarquer Sylvain Dupont. On parle de denrées, de vêtements, de bottes, de meubles et même du temps en tant que bénévole. »

politique de développement socio-économique

Les deux hommes affirment plancher sur une politique de développement socio-économique pour la Haute-Yamaska afin d'améliorer la qualité de vie des gens qui y vivent. « On va laisser la prochaine année passer, parce que c'en est une d'élections municipales. On va y aller un jour à la fois, mais c'est une priorité pour nous », mentionne Derek Tremblay.

« On veut parler de création d'emplois, que ça englobe plein d'aspects, comme l'environnement et l'éducation, entre autres », ajoute-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer