Lutte contre le cancer: célébrer la vie en détruisant de la vaisselle

«J'ai juste le goût d'avoir du fun, de... (photo Wiktor Pajor, MarieMichèle Trudeau et Sarah Chaput)

Agrandir

«J'ai juste le goût d'avoir du fun, de faire un doigt d'honneur au cancer et de célébrer la vie», dit Sylvain Auger, organisateur du Thé «Break», prévu dans le cadre du Grand défoulement de la Fondation québécoise du cancer.

photo Wiktor Pajor, MarieMichèle Trudeau et Sarah Chaput

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Savary
La Voix de l'Est

(Granby) Le 12 novembre prochain, près de 1000 morceaux de vaisselle (usagée puis recyclée) seront lancés, brisés et détruits à coups de masse. Comme un cri de rage contre le cancer. Sylvain Auger, remis de la maladie, est à l'origine de ce Thé «Break», dans le cadre du Grand défoulement organisé à travers la province par la Fondation québécoise du cancer. Un événement «façon british» tout en contraste où thé à l'anglaise, chapeaux excentriques et élégance côtoieront casques de construction, conteneurs et lunettes de sûreté.

Sylvain Auger a appris qu'il avait contracté un cancer des ganglions au courant de l'hiver dernier. Comme c'est souvent le cas, ce paysagiste de37 ans a senti alors que le monde s'écroulait sous ses pieds. Diagnostiqué à un stade très précoce, son cancer a heureusement pu être traité à l'aide de médicaments. «Je suis remis à100% depuis ce printemps», précise-t-il en entrevue dans les bureaux de l'hebdo Le Plus.

«Quand j'ai appris que j'avais un cancer des ganglions, j'aurais bien aimé avoir quelque chose sur quoi passer ma colère. Le bureau du médecin ne présentant aucune option viable, j'ai dû me résoudre à prendre une grande respiration et à affronter la maladie avec mon courage et ma détermination à survivre», écrit-il dans un document présentant l'événement.

Un doigt d'honneur au cancer

«Cette soirée-là, j'ai juste le goût d'avoir du fun, de faire un doigt d'honneur au cancer et de célébrer la vie, lance-t-il. J'invite les gens à venir décrocher avec nous!»

Le 12 novembre, de 16h à 19h au Zoo de Granby, la soirée du Thé «Break» - librement inspirée de la tradition du high tea anglais - permettra de «faire le vide et de vivre un moment de défoulement», indique M. Auger. Celui-ci attend 250 participants à cette activité déjantée.

«J'ai toujours été fasciné par la culture british pleine de contrastes avec, d'une part le côté traditionnel et coincé des Anglais, et d'autre part, leur humour décalé et le fait qu'ils soient capables d'autodérision», ajoute le résidant de Waterloo.

«C'est dans un univers inspiré de l'histoire d'Alice au pays des merveilles [Sylvain Auger campera le personnage du Chapelier fou pour l'occasion] qu'une sélection de thés David's Tea sera ainsi servie en accompagnement de bouchées et pâtisseries fines, et [des activités] seront mises à la disposition des convives», décrit M. Auger.

L'activité phare est le «Défouloir», où les gens seront invités à régler leurs comptes avec le cancer en cassant de la vaisselle. Protégés par des équipements de sécurité fournis, les participants se retrouveront dans un conteneur aménagé spécialement pour l'occasion afin de faciliter la récupération des débris de vaisselle. Ce sera le temps de laisser éclater sa colère refoulée! Vous pourrez, par exemple, projeter des assiettes sur les parois du conteneur ou pulvériser de la vaisselle à l'aide d'un bâton de baseball, d'une masse de construction ou d'un driver de golf!

Cette activité, unique au Québec selon Sylvain Auger, s'inspire d'événements similaires issus d'autres pays. «Il existe une «discharge room» du genre en Lituanie pour évacuer le stress. Et les Grecs le font pour chasser les maux intérieurs et la colère», compare-t-il.

Sans déchets

«Paysagiste de métier, la protection de notre environnement si fragile est importante pour moi et je veux que le Thé «Break» soit le plus possible sans déchets», tient-il à préciser. D'abord, la vaisselle - vieille et abîmée - provient d'un don. Ensuite, comme ces débris ne se recyclent pas de façon traditionnelle, M. Auger a trouvé une entreprise locale d'excavation qui transformera tous ces résidus de défoulement en poussière de roche, permettant ainsi de limiter au maximum l'empreinte environnementale de l'événement.

«J'invite les gens à venir participer à ce moment de douce folie», résume Sylvain Auger, qui tient à souligner le large soutien de la communauté dans l'organisation de l'événement.

Les billets pour ce «Grand défoulement» sont notamment disponibles via la page Facebook du Thé «Break»: www.facebook.com/LeTheBreak. Pour faire honneur à la tradition du high tea, des prix de présence seront remis aux gens dont la tête sera coiffée d'un chapeau!

Ne rien tenir pour acquis

Sylvain Auger est remis à 100% de son cancer des ganglions. Sauf que... le cancer rôde toujours dans ses pensées. «Je suis passé par toutes les émotions depuis mon diagnostic, dit-il. Des émotions dures à gérer... Mais en bout de ligne, cette maladie a sonné comme un réveil pour moi. Jusqu'ici, j'avais toujours tenu ma santé pour acquise. Désormais, je savoure chaque minute que la vie me donne. Je veux vivre chaque instant intensément.»

Jérôme Savary

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer