L'imaginaire des petits nourrit par les Zoulis

L'auteure Monique Loubert avec son premier livre Tommy... (photo janick Marois)

Agrandir

L'auteure Monique Loubert avec son premier livre Tommy et Zachary contre les Zoulis. Elle présentera un deuxième exemplaire, Petit Zouli veut des amis, au Salon du livre de Sherbrooke dès le 13 octobre.-

photo janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Granby) Des monstres hideux sous forme d'arbres ont fait leur apparition, dernièrement. Les Zoulis, comme on les appelle, aiment même capturer les humains.

Rassurez-vous, ils ne sont pas réels! Les Zoulis sont tirés de l'univers littéraire de l'auteure de Bromont, Monique Loubert, qui a déjà fait paraître une première histoire et qui en dévoilera une deuxième, Petit Zouli veut des amis, lors du Salon du livre de Sherbrooke, le 13 octobre, de 9 h à 13 h, au kiosque 140.

«J'ai créé l'univers des Zoulis afin de nourrir l'imaginaire des enfants, stimuler leur goût de l'aventure et développer leur vocabulaire», explique candidement l'orthophoniste de formation, aujourd'hui retraitée.

L'album illustré de 32 pages raconte l'histoire de Tommy et Zachary, qui doivent affronter les Zoulis, qui ont capturé deux jeunes filles. «Il y a un mariage parfait entre les mots et les images. L'un ne va pas sans l'autre et tout se complète bien. Il y a des choses non dites qu'on peut seulement observer», souligne Mme Loubert avec une passion palpable.

Son passé d'orthophoniste n'étant pas très éloigné, la nouvelle auteure a choisi méticuleusement chaque mot ou presque, en plus d'effectuer des recherches pour que les enfants puissent en apprendre plus. «J'ai même réfléchi pour des niveaux de lecture. C'est un livre à lire et à relire parce qu'il y a plein d'aspects à réfléchir», confie-t-elle.

Elle raconte avoir pris son inspiration des histoires qu'elle inventait pour son fils lors des nombreuses sorties de canot-camping qu'ils faisaient à l'époque. «Je lui disais que les branches étaient comme des bras pour nous attraper. Ça le faisait toujours rigoler et l'imaginaire allait bon train. Ça m'est revenu à l'esprit lorsque j'étais en processus d'écriture», explique Mme Loubert.

Son Saguenay natal

Monique Loubert revient tout juste d'un passage dans son Saguenay natal, alors qu'elle participait à son premier Salon du livre comme auteure. Elle a adoré l'expérience.

«Parler avec les jeunes, leur présenter mon monde en lisant des passages, voir leurs yeux illuminés par l'intérêt, c'est venu me chercher, dit-elle avec enthousiasme. Parfois je m'emballais trop et je lisais l'histoire au complet!»

Elle revient même avec un souvenir, qu'elle conservera longtemps. «Les organisateurs ont fait une magnifique reliure avec un des mes livres, à insérer dans un petit coffret, pour souligner mon passage au Salon. Ils font ça pour tous les auteurs provenant de la région», souligne Mme Loubert. Elle ajoute qu'elle y a même revu de vieilles connaissances.

Pour la suite

«Chaque histoire est complète en soi, mais je vais écrire des récits qui se déroulent dans l'univers des Zoulis autant que ma folie pourra en produire», avoue l'auteure, qui a fait imprimer 300 copies pour chacun de ses deux premiers livres.

Elle estime que ce sont ses réflexions et ses observations de la vie de tous les jours, plus particulièrement avec les enfants, qui l'inspirent. «Tu vois, moi, les Zoulis, je ne les voyais pas méchants du tout, mais incompris. En parlant avec une jeune fille, qui elle les voyait très vilains, ça m'a inspiré le deuxième livre, où on apprendra à mieux les connaître», explique Mme Loubert.

Elle espère que ses livres feront leur entrée dans les écoles et les bibliothèques de la région. «Je n'ai pas encore réellement entrepris de démarches à cet effet, mais ce serait un rêve qu'un grand nombre d'enfants puissent me lire», se permet de songer celle qui réside Bromont.

Elle invite également ses lecteurs a lui faire suivre leur critique de l'oeuvre. «Mon but c'est toujours de m'améliorer, conclut-elle. Ne soyez pas gênés de me dire votre opinion de façon constructive.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer