Et de deux pour Courir 6H en Coeur

Dr Frédéric Dallaire, cardiologue pédiatre au CHUS, coprésident... (Photo fournie par Frédéric Dallaire)

Agrandir

Dr Frédéric Dallaire, cardiologue pédiatre au CHUS, coprésident d'honneur de Courir 6H en Coeur à Granby.

Photo fournie par Frédéric Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Granby
La Voix de l'Est

(Jean-François Guillet) Le premier défi Courir 6H En Coeur à Granby a connu un retentissant succès l'an dernier, fracassant l'objectif financier fixé par les organisateurs. Ceux-ci comptent poursuivre sur cette lancée avec la seconde mouture, qui se déroulera le samedi15 octobre au parc Daniel-Johnson. Une quarantaine d'équipes participeront à l'événement au profit de la Fondation En Coeur, venant en aide aux parents d'enfants aux prises avec des problèmes cardiaques.

Lyne Bessette est ambassadrice de l'événement pour 2016.... (Photo archives La Voix de l’Est) - image 1.0

Agrandir

Lyne Bessette est ambassadrice de l'événement pour 2016.

Photo archives La Voix de l’Est

On connaît surtout Lyne Bessette en tant que cycliste de haut niveau. Mais elle est aussi une adepte de course à pied. Joindre l'utile à l'agréable en devenant ambassadrice de Courir 6H En Coeur était donc tout naturel pour l'athlète de Lac-Brome. «Un bon ami à moi fait partie de l'organisation de l'événement. Quand il m'a parlé de la possibilité que je sois porte-parole, j'ai dit oui sans hésiter, se souvient-elle. Ça relie le sport à une cause qui vient vraiment me chercher. Les besoins sont grands et je suis vraiment heureuse de pouvoir contribuer à ma façon.»

Ainsi, les coureurs devront parcourir une boucle de 1,5 km. Chacune des 40 équipes inscrites à Granby, réunissant un maximum de six participants, aura le choix de courir ou de marcher, en peloton ou à relais. Il est aussi possible de prendre le départ seul. Chaque groupe est jumelé à un enfant atteint d'un problème cardiaque. Outre Granby, des événements similaires au profit de la Fondation québécoise pour les enfants malades du coeur se tiendront à Saguenay, Joliette, Québec et Montréal.

Rappelons que la Granbyenne Mélissa Lussier, dont la petite Kaïla avait été opérée à coeur ouvert à l'âge de cinq mois, a été une des initiatrices du projet ici. Elle sera de la partie encore cette année avec son conjoint, Dominic Côté, dont la fille, Sarah-Maude, a aussi subi ce type de chirurgie à deux ans.

Paradoxe

La présidence d'honneur de la course à Granby sera assurée par Katy de Grandpré, de BMO Banque de Montréal, et du Dr Frédéric Dallaire, cardiologue au centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). À l'instar de Lyne Bessette, ce dernier a accepté d'être sous les projecteurs pour la cause. «On aime bien, à la Fondation En Coeur, avoir des événements où l'activité physique est au coeur des priorités. C'est un peu pour faire le paradoxe entre la maladie cardiaque, souvent perçue comme un frein à bouger chez les enfants, indique le pédiatre. Le faire pour eux, ça nous touche.»

Le Dr Dallaire, lui-même un coureur, prendra le départ à Granby le 15 octobre. Pour lui, au-delà de la cause, il s'agit d'un défi personnel. «Je me suis engagé à faire un kilomètre par tranche de 100$ amassée par mon équipe. Jusqu'à concurrence de 40 km, comme un marathon. Ce serait mon record de distance, alors je m'attends à ce que ça fasse mal!», lance-t-il en riant.

L'objectif global de Courir 6H en Coeur pour 2016 est de 300 000$. En date du 19 septembre, la collecte de fonds s'élevait à 88 000$. Cette somme servira notamment à financer l'hébergement de familles lors de l'hospitalisation d'un enfant ainsi que l'achat d'équipements médicaux pour des jeunes aux prises avec des problèmes cardiaques.

À Granby, les organisateurs ont décidé de demeurer terre-à-terre, fixant la barre à 60 000$. «On voulait amasser près de 20 000$ pour la première année à Granby. Mais on a défoncé les prévisions en triplant l'objectif. Alors on a décidé de demeurer conservateurs pour 2016. Tant mieux si on bat un nouveau record. Les besoins sont bien présents», mentionne le spécialiste du CHUS. En ce sens, les statistiques évoquées par la Fondation sont plutôt éloquentes. Près d'un pour cent des enfants naissent avec une malformation ou une maladie cardiaque. De 30% à la moitié de ces jeunes devront passer sous le bistouri. Environ 97% de ces chirurgies sont des succès.

Pour de plus amples renseignements à propos du défi ou pour supporter une équipe, consultez le site courirencoeur.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer