Grand jour pour 40 immigrants

Le député fédéral Pierre Breton, le président Simon... (photo Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Le député fédéral Pierre Breton, le président Simon Durivage et le greffier du ministère de l'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, Robert Merizzi, ont accueilli une quarantaine de nouveaux citoyens canadiens

photo Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) «Bienvenue chez vous!»

La famille Romero reçoit ici son certificat de... (La famille Romero reçoit ici son certificat de citoyenneté canadienne. Hoài Diêp Phi Nguyên, une jeune vietnamienne de 23 ans installée à Granby depuis six ans.) - image 1.0

Agrandir

La famille Romero reçoit ici son certificat de citoyenneté canadienne. Hoài Diêp Phi Nguyên, une jeune vietnamienne de 23 ans installée à Granby depuis six ans.

La famille Romero reçoit ici son certificat de citoyenneté canadienne. Hoài Diêp Phi Nguyên, une jeune vietnamienne de 23 ans installée à Granby depuis six ans.

Ces trois mots ont sonné comme une musique aux oreilles de Silua Romero vendredi dernier. À cet instant, le Colombien d'origine voyait enfin se concrétiser son rêve d'offrir un bel et grand héritage à ses enfants.

«Même si ça fait neuf ans que nous sommes ici, ça représente beaucoup pour nous», a affirméM. Romero alors qu'on venait de lui remettre, tout comme à sa femme et leurs trois enfants, un certificat de citoyenneté canadienne.

Organisée par le bureau du député fédéral de Shefford, Pierre Breton, en collaboration avec le ministère de l'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et la Ville de Granby, une cérémonie de citoyenneté canadienne s'est tenue la semaine dernière dans la salle du conseil municipal de Granby. Au total, 40 personnes de la région venues de 11 pays différents (voir la liste) ont ainsi obtenu leur statut officiel de citoyen canadien.

«Je suis vraiment content, a lancé Silua Romero, qui habite Sherbrooke. Je suis très émotif. J'ai d'ailleurs eu envie de pleurer quand M. Breton nous a souhaité la bienvenue chez nous.»

Après sa promesse solennelle, la main droite bien levée, le père de famille a embrassé sa femme et chacun de ses enfants à tour de rôle en guise de félicitations. «Plusieurs mots prononcés m'ont rendu très émotif, a-t-il avoué, encore à fleur de peau. C'était un bel événement.»

«Ça me va droit au coeur!», a pour sa part confié Awa Cherif, une Ivoirienne venue aussi de Sherbrooke se faire assermenter avec ses deux filles, Sarah Diomande, 13 ans, et Alexus Diomande, quatre ans.

Même son de cloche du côté de Hoài Diêp Phi Nguyên, une jeune vietnamienne de 23 ans installée à Granby depuis six ans. «Je suis réellement contente et heureuse!», a laissé tomber la jeune femme au joli accent, au terme de la cérémonie célébrée par le greffier du ministère de l'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, Robert Merizzi, et présidée par le journaliste Simon Durivage.

«Vous êtes citoyens canadiens, ça y est! , a lancé M. Durivage aux gens présents. Ici, on n'assimile pas les immigrants, nous les invitons à s'intégrer. Je vous souhaite heureux. Vos enfants, poussez-les à l'excellence. Les études, c'est important. Profitez de toutes ces possibilités que nous avons à vous offrir. Vous êtes maintenant comme moi, comme MM. Breton, Bonnardel et Bonin et les autres: des Canadiens!»

Juste avant, les politiciens avaient à tour de rôle affirmé leur fierté d'être présents pour ce grand moment.

«Ça n'arrive qu'une fois dans une vie!», a d'ailleurs fait remarquerM. Merizzi en riant.

«Et c'est pour toute la vie!», a ajouté M. Durivage.

Pierre Breton et son équipe travaillent depuis mai pour qu'une telle cérémonie se répète à Granby. En octobre 2015, Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY), en collaboration avec Citoyenneté et Immigration Canada, avaient organisé semblable événement. D'une même voix, 25 nouveaux Canadiens avaient alors prêté serment.

«C'est un honneur de célébrer avec vous tous cette occasion mémorable où vous rejoignez le plus grand et le plus beau pays du monde», a souligné le député de Shefford.

Comme Pierre Breton, le député de Granby, François Bonnardel, et le maire de Granby, aussi préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Pascal Bonin, ont offert leur appui à leurs nouveaux compatriotes afin de leur assurer une intégration réussie.

Pascal Bonin s'est d'ailleurs réjoui de voir que 85% des immigrants accueillis par Granby décident d'y élire domicile en dedans de quatre ans. «On veut jouer notre rôle afin de vous offrir un milieu de vie parfait, a-t-il dit. On travaille pour que votre qualité de vie soit exemplaire en étant une ville dynamique et en mouvement.»

La famille Lasprilla-Galvis. À l'arrière: Gabriella, la petite... (photo Christophe Boisseau-Dion) - image 2.0

Agrandir

La famille Lasprilla-Galvis. À l'arrière: Gabriella, la petite Arianne-Isabelle et leur maman, Angelica Galvis. À l'avant, le papa, Alexis Lasprilla, le petit David et Daniella

photo Christophe Boisseau-Dion

Un bel accueil

Offrir un avenir prometteur à leurs enfants. Voilà pourquoi Alexis Lasprilla et Angelica Galvis ont quitté leur Colombie natale il y a cinq ans pour venir s'établir au Canada. Avec deux enfants à son arrivée, le couple en compte maintenant quatre. Signe que l'avenir, il le voit d'un bon oeil.

«On cherchait un endroit qui offre des opportunités. Un lieu où on pouvait développer nos habiletés et nos compétences et où la vie est plus tranquille», a raconté M. Lasprilla, ingénieur de formation.

À leur arrivée au Québec, les Lasprilla-Galvis se sont installés à Longueuil.

En choisissant le Canada, le père de quatre enfants de 1, 3, 8 et15 ans confirme avoir vu sa vie professionnelle et familiale s'améliorer considérablement.

À Granby depuis seulement deux mois, la famille dit avoir été attirée par le fait que celle-ci ne cesse de se développer. «C'est une ville en constante progression, s'est réjouiM. Lasprilla. Une ville accueillante où on trouve tout à proximité. Il n'y a pas de bouchons et nous sommes près de la nature.»

Fort reconnaissant de l'accueil reçu à son arrivée au Canada et au Québec, entre autres par l'appui d'un organisme qui oeuvre dans le domaine de l'immigration à Longueuil, d'Emploi Québec et de l'Ordre des ingénieurs du Québec,M. Lasprilla entend maintenant faire sa part pour sa terre d'adoption. «Je veux être bénévole chez SERY, a-t-il dit. Il est maintenant temps pour moi de redonner ce que j'ai reçu.»

Isabelle Gaboriault

Des fleurs pour SERY

Destinée à l'assermentation de nouveaux citoyens canadiens, la cérémonie tenue la semaine dernière par le bureau du député de Shefford, le ministère de l'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et la Ville de Granby a, du coup, permis de faire briller un organisme de première ligne quand vient le temps de parler de la réalité des immigrants en région: le SERY.

«Merci aux personnes de SERY. Merci d'être là», a lancé le député Pierre Breton à Joanne Ouellette, directrice générale de l'organisme et aux membres de son équipe présents pour l'occasion.

«Merci pour votre dévouement à l'accueil et à l'intégration de tous ces gens», a-t-il ajouté.

Le député de Granby a poursuivi dans la même veine en indiquant que le SERY était «le meilleur organisme (du genre) au pays».

Des mots qui ont fait chaud au coeur de Mme Ouellette. «C'est l'fun de voir que les gens apprécient ce que SERY fait, a-t-elle dit. Oui nous sommes un grand organisme. Le seul au Québec à offrir tout sous un même toit. C'est une fierté. Ailleurs, on parle de nous.»

Que les politiciens reconnaissent ainsi, publiquement, tout ce que fait son organisme pour les nouveaux arrivants l'a remplie de bonheur. «Mon équipe travaille tellement fort!»

D'ailleurs, Joanne Ouellette estime que de voir autant d'immigrants recevoir leur citoyenneté canadienne est une réussite pour SERY. «Quand les gens arrivent à ça, ça ne peut que rayonner sur Granby, a-t-elle souligné. Après, ils arrivent dans nos bureaux tout contents en brandissant leur passeport canadien. Chaque fois, ça vient me chercher.»

Belle découverte

Agissant comme président de la cérémonie, le journaliste Simon Durivage s'est dit agréablement surpris de voir à quel point Solidarité ethnique régionale de la Haute-Yamaska semblait jouer un rôle majeur dans l'intégration des immigrants dans la région.

«SERY, c'est formidable ce que vous faites! , a-t-il lancé à l'endroit de Mme Ouellette et de son équipe. C'est merveilleux. Je sens que vous êtes appréciés et la relation que vous avez avec les immigrants est la meilleure façon de leur permettre d'adopter leur nouveau pays.»

Isabelle Gaboriault

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer