Dinacharya, la routine quotidienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Pour l'Ayurveda, rien n'est séparé et une personne est considérée dans une globalité en tenant compte de tous les aspects de sa vie.

C'est ainsi qu'afin de maintenir le soi en équilibre, on doit porter attention à l'alimentation, à l'activité physique que l'on pratique et à la routine quotidienne. Notre nature profonde nous parle tous les jours et est enrichie par notre joie de vivre et par les éléments à l'intérieur de soi.

Inclure Dinacharya dans notre vie signifie que l'on permet à la physiologie d'être plus stable. On se donne ainsi la chance de mieux nous comprendre afin de choisir chaque jour ce qui nous fait du bien.

C'est ainsi que les trois doshas, Vata (air-espace), Pitta (feu-eau) et Kapha (terre-eau) vont influencer les choix que nous faisons, notre énergie et le rythme de notre journée.

Les doshas vont se manifester dans un cycle de 24 heures: Kapha de 6h à 10h, Pitta de 10h à 2h et Vata de 2h à 6h. Ces cycles nous en apprennent beaucoup sur nous.

Dans un monde idéal, il est recommandé de se lever entre 6h et 8h. Le fait de se lever autour de 6h est aussi suggéré, car les qualités Vata, légèreté et mouvement, sont plus présentes. Plus nous tardons à nous lever le matin, plus nous allons être conditionnés par les caractéristiques Kapha; lourdeur, lenteur ...

En se levant tôt, nous avons alors du temps pour cet espace favorable de calme et de légèreté. Le système nerveux est alors bien reposé et détendu. Nous sommes plus clairs. C'est le moment idéal, le matin, pour certains rituels qui favorisent un bon départ. Entre vous et moi, on fait de son mieux. Une routine devrait être apaisante et non l'inverse. En ordre, voici à quoi peut ressembler Dinacharya: évacuer selles et urines (allouer 10 minutes tranquilles), se brosser les dents, racler la langue, boire de l'eau chaude, prendre un bain ou une douche, faire des exercices doux et du yoga, pranayama, méditation, déjeuner léger avant 8h. Suivront ensuite nos activités d'avant-midi. On comprendra, grâce à la présence de Pitta, que le plus gros repas de la journée sera le dîner. Courte marche après le dîner. Suivront nos activités d'après-midi. Avant le souper, afin de récupérer de la fatigue de la journée, on peut s'offrir un temps d'arrêt, une pause silence, faire des respirations conscientes ou du yoga. Idéalement, prendre un souper modéré avant 18h, dû à la présence de Kapha (digestion moins puissante). Courte marche. En soirée, on fait place aux activités relaxantes et on va au lit vers 22h. À cette heure-là, le métabolisme est au ralenti, le sommeil sera alors plus profond.

Ce genre de routine gardera Vata en équilibre, lui qui est plus vulnérable aux changements de toutes sortes.

Petit rappel, jusqu'à la mi-octobre et avec l'arrivée des pommes, on maintiendra une alimentation de saison, fraîche et calmante. Cela balancera Pitta qui a besoin d'évacuer son surplus de chaleur avant le changement de saison.

Namasté!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer