Atteint d'ataxie de FriEdreich, il sera du 48h vélo

Raphaël Paquette s'apprête à repousser ses limites en... (Photo fournie par Nicolas Bélanger)

Agrandir

Raphaël Paquette s'apprête à repousser ses limites en participant à l'événement 48 heures vélo à Montréal,le 17 septembre, au sein d'une des équipes de Services exp.

Photo fournie par Nicolas Bélanger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Bien qu'il soit atteint de l'ataxie de Friedreich, Raphël Paquette repousse sans cesse ses limites. Après avoir gravi le Machu Picchu en 2015, l'adolescent vient de boucler un parcours de 75 km avec son vélo adapté dans le cadre du Défi Ataxie. Il poursuivra sur sa lancée en participant à 48 heures vélo à Montréal, le17 septembre, au profit de la Fondation Make-A-Wish. En ce sens, une collecte de fonds aura lieu le 8 septembre au MacIntosh Pub de Granby.

Raphël Paquette est entouré ici de l'ingénieur chez... (Photo Alain Dion) - image 1.0

Agrandir

Raphël Paquette est entouré ici de l'ingénieur chez Services exp à Granby, Nicolas Bélanger, qui participera audéfi 48h vélo, et de sa mère, Bianca Guillemette.

Photo Alain Dion

En novembre 2010, la vie de Raphaël et ses proches a basculé quand le diagnostic d'ataxie de Friedreich est tombé. Qu'à cela ne tienne, le garçon, alors âgé de dix ans, n'a pas baissé les bras. «Je fais du vélo, du ski. (...) Ma maladie ne m'arrête pas. Je ne veux pas me mettre de limites. J'aime pousser et me dépasser», a-t-il indiqué en entrevue.

En fait, l'adolescent est plutôt fébrile à l'idée de participer à 48 heures vélo, car il vient d'apprendre que la Fondation Make-A-Wish l'a sélectionné pour réaliser un de ses rêves. Sa mère, Bianca Guillemette, est tout aussi enthousiaste. «On a entamé un long combat il y a près de six ans. Le but, c'est que Raphaël reste le plus actif possible pour repousser le fauteuil roulant, a-t-elle imagé. Apprendre qu'un de ses rêves va se concrétiser, c'est tout un boost d'énergie pour le pousser à ne pas lâcher.»

Mais le jeune cycliste de Saint-Alphonse ne sera pas seul dans l'aventure. Il pourra compter sur l'appui de quatre équipes de Services exp qui le parrainent en prenant part au défi, dont la sienne. «Au début, Raphaël devait participer aux 48 heures de vélo seulement pour le plaisir. Mais une des membres de notre groupe a dû annuler. Alors on a choisi Raphaël pour la remplacer. Il a accepté sans hésiter», a expliqué Nicolas Bélanger, ingénieur chez Services exp à Granby.

Joindre l'utile à l'agréable

Raphaël a formulé quatre voeux à la Fondation Make-A-Wish. Le premier consiste en une escapade en véhicule tout-terrain dans les dunes du désert de Abu Dhabi. Dans la même veine, le jeune sportif aimerait avoir un VTT. Le troisième est une croisière dans les Caraïbes. Et, finalement, il souhaite rencontrer l'acteur Johnny Depp, qui tient la vedette de la série de films favorite de Raphaël, Pirates des Caraïbes.

Chacune des quatre équipes qui appuient Raphaël est composée de six cyclistes. Or, pour que se réalise un des voeux du jeune athlète, ses coéquipiers (exp roule 3) devront se relayer dans le circuit Gilles-Villeneuve, en plus d'amasser 10 000$. Ainsi, une collecte de fonds aura lieu le 8 septembre, au MacIntosh Pub de Granby. Un menu spécial a été concocté pour l'occasion. Deux dollars par plat vendu ira à la cause. Idem pour les consommations. «On est privilégiés d'avoir la santé. La moindre des choses, c'est de joindre l'utile à l'agréable en faisant la différence dans la vie de ceux qui n'ont pas cette chance», a fait valoir Nicolas Bélanger.

Pour faire un don à l'équipe de Raphaël, qui a atteint près de la moitié de son objectif, consultez le site faisunvoeuqc.ca/fr. Cliquez ensuite sur le logo«48 heures vélo», puis choisissez «Donner à une équipe».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer