Le verger aux merveilles

Les propriétaires du Verger Champêtre de Granby, Thérèse... (ALAIN DION)

Agrandir

Les propriétaires du Verger Champêtre de Granby, Thérèse Choinière et Mario Mailloux, ont inauguré un sentier d'interprétation duquel le député Pierre Breton et la Ville de Granby, ici représentée par le maire Pascal Bonin, sont partenaires.

ALAIN DION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Aller au verger un après-midi juste pour cueillir des pommes, c'est tellement 2015. Les propriétaires du Verger Champêtre de Granby, Thérèse Choinière et Mario Mailloux, ont complètement réinventé le concept. Ils ont inauguré, mardi, un sentier d'interprétation où les visiteurs pourront non seulement s'approvisionner en fruits de toutes sortes, mais aussi vivre une expérience unique en son genre.

Les estomacs vides pourront s'en mettre plein la... (alain dion) - image 1.0

Agrandir

Les estomacs vides pourront s'en mettre plein la panse au P'tit Café champêtre alors que la terrasse Là où le temps s'arrête, elle, offre un décor comptant des toiles et des sculptures de l'artiste granbyenne Marie Chapdelaine.

alain dion

Depuis l'ouverture de l'endroit, en 2002, le couple investit d'année en année et rivalise d'ingéniosité pour se démarquer. Le sentier d'interprétation représente à lui seul un investissement de 200 000$. Le couple souhaite aussi être à la hauteur du prix reçu l'an dernier des mains du ministre Pierre Paradis, soit la mention spéciale de l'agrotourisme de l'Ordre national du mérite agricole.

«Beaucoup de gens qui venaient au verger nous demandaient s'ils pouvaient pique-niquer sur place», souligne Mme Choinière. C'est là que l'idée des sentiers a commencé à germer. Mais passionnée comme elle est, l'agricultrice n'en est pas restée là.

Le parcours, d'une longueur de 2,5 km, compte pas moins de 25 stations où les randonneurs pourront s'arrêter pour pique-niquer et en profiter pour en apprendre davantage sur la ferme et ses attraits. Des panneaux explicatifs sont dispersés partout sur le site et regorgent d'informations sur les animaux qu'on y retrouve, sur la pollinisation, sur l'érablière de la place et sur les fruits et légumes qui y sont cultivés: pommes, prunes, poires, concombres, courgettes, ail, etc.

Le trajet se rend tout près du chalet et du lac qu'a construit et aménagé le couple en vue de sa retraite future. Un site enchanteur où l'on ne demande qu'à passer nos vieux jours.

Ceux qui le désireront pourront même être accompagnés d'un alpaga, d'un lama ou d'un cheval miniature, transformant ainsi la balade en safari. «Ce nouveau segment d'activités permet aux visiteurs non seulement de cajoler, nourrir et promener les animaux, mais également de se familiariser avec eux et de les apprivoiser par un contact direct tout en douceur», nous a-t-on indiqué.

Enfin, un ravitaillement au retour de la promenade est prévu. Les estomacs vides pourront s'en mettre plein la panse au P'tit Café champêtre, où sont servis des gourmandises et repas concoctés avec les aliments produits à la ferme. Les yeux ne seront pas laissés de côté, alors que la terrasse Là où le temps s'arrête propose un décor agrémenté de toiles et de sculptures de l'artiste granbyenne Marie Chapdelaine.

Encore du nouveau

Ce faisant, on espère garder les visiteurs toute une journée, plutôt que quelques heures, et ainsi étirer la saison. «Les gens vont pouvoir venir nous voir plus tôt dans l'année. Ils pourront aussi admirer les arbres en fleurs.»

La nouvelle directrice générale de Tourisme Cantons-de-l'Est, Francine Patenaude, était époustouflée par le projet, qui représente un attrait touristique nouveau genre. «On travaille beaucoup sur le tourisme gourmand et sur l'intégration des produits dans le tourisme familial, a-t-elle confié. Ce projet est très innovateur et ça entre en plein dans notre ligne de mire. Ça va amener une clientèle tant locale que touristique, en plus d'allonger le séjour. La cerise sur le sundae, ce sont les paysages.»

Les différents lieux de halte sont commandités par des partenaires du projet. Du lot, notons Commerce et Tourisme Granby, la Ville de Granby, le député fédéral Pierre Breton, le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation de même que plusieurs entreprises locales.

Au fil du temps, le sentier sera bonifié et amélioré. D'autres initiatives innovantes bouillonnent aussi dans l'esprit de Thérèse Choinière. «J'aimerais continuer, car j'ai encore de bonnes idées. J'espère qu'il y aura encore quelqu'un qui va croire assez en nous pour que ça se réalise en 2017!» lance-t-elle.

Ceux qui le désireront pourront être accompagnés d'un alpaga, d'un lama ou d'un cheval miniature, transformant ainsi la balade en safari.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer