Calendrier de cowboys: une idée originale au profit d'une fondation

L'instigatrice du projet, Lucie Vallières, propriétaire des Écuries... (photos Janick Marois)

Agrandir

L'instigatrice du projet, Lucie Vallières, propriétaire des Écuries Bienvenue de Roxton Pond, a demandé l'aide de Kailyn Trépanier, photographe, pour produire le calendrier de cowboys.

photos Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Qu'un enfant doive lutter contre la maladie est un phénomène qui ne devrait pas exister, considère Lucie Vallières. C'est pourquoi la propriétaire des Écuries Bienvenue de Roxton Pond organise depuis dix ans une journée d'activités suivie d'un souper au profit de la Fondation Louis-Philippe Janvier. En marge de ces activités-bénéfice, la dame a décidé cette année de lancer un calendrier de cowboys. Une façon originale d'atteindre son objectif, soit 10 000$, alors que l'événement célèbre son dixième anniversaire.

Deux des modèles que l'on retrouve dans le... (photos Kailyn Trépanier) - image 1.0

Agrandir

Deux des modèles que l'on retrouve dans le calendrier 2017.

photos Kailyn Trépanier

Rien ne semble arrêter Lucie Vallières. Il y a dix ans, l'énergique femme d'affaires a combattu le cancer. «Je me suis promis que si je vivais, j'aiderais les autres, dit-elle. Moi, je n'accepte pas qu'un enfant soit malade. Je ne suis pas capable.»

C'est ainsi qu'elle a commencé à organiser une journée d'activités équestres à son écurie de la rue Patenaude et un souper. Ce scénario se reproduira ce samedi 13 août. Au programme: courses de barils dans le manège et compétitions extérieures pour les élèves à qui elle enseigne l'équitation. Le soir, un souper aura lieu dès 18h30 à la salle communautaire de Roxton Pond. «On en fait des affaires!», lance Mme Vallières, entourée pour l'occasion d'une quarantaine de bénévoles.

«Ici, tout le monde met la main à la pâte, se réjouit-elle. Les pensionnaires, les élèves, les parents. Et les gens qui sont généreux, ils le sont à fond!»

Calendrier

Malgré la grande générosité de certains, il demeure que la sollicitation en vue de soutenir une cause n'est jamais une tâche facile. Pour amasser des fonds sans avoir à faire une tournée des entreprises de la région, Lucie Vallières a concrétisé une idée qui lui trottait dans la tête depuis un bout de temps. Aidée de la belle-fille de sa fille Kim , Kailyn Trépanier, elle a décidé de produire un calendrier rempli de photos de cowboys. Tous les clichés sont l'oeuvre de Kailyn, 17 ans.

«J'y pensais depuis longtemps, mais le projet est mort dans l'oeuf, raconte Mme Vallières. C'est en en parlant avec Kailyn que je me suis dit 'On le fait! ' Ça a été de l'ouvrage!»

D'abord est venue l'étape du recrutement. «On voulait du chest/bras, lance-t-elle en jetant un coup d'oeil complice à celle qu'elle considère comme sa petite-fille. On voulait des gros bras!»

Ainsi, elles sont parties ensemble faire le tour des gymnases de Granby pour trouver leurs modèles. Ensuite, tous se sont rendus à tour de rôle chez les Écuries Bienvenue pour la prise de photos. «La plupart ne sont pas des cowboys du tout! , a dévoilé Kailyn. Même que certains n'étaient pas à l'aise avec un cheval.»

Malgré tout, tous ont embarqué. «Ça a été super plaisant à faire, insiste Mme Vallières. Et la vente va super bien.»

De ceux qui ont accepté de relever le défi, on compteM. Pontbriand, qui fait partie de la plus vieille famille de cowboys de Roxton Pond.

À ce jour, 280 des 300 calendriers imprimés ont trouvé preneurs. «Ça va super bien!, se réjouit l'instigatrice du projet. Je suis très contente. Ça dépasse nos attentes. J'espère vraiment faire un super don de 10 000$ à la Fondation.»

Pour en savoir plus sur le souper-bénéfice, composez le 450-372-3877 ou le450-521-1804. C'est 20$ par adulte. Pour vous procurer un calendrier, les points de vente sont: Les Écuries Bienvenue, l'Interplus, le restaurant St-Ambroise, La Boutique du harnais et chez la vétérinaire équine Johanne Longtin. Le calendrier se détaille 20$.

D'une pierre deux coups

Kailyn Trépanier rêve de devenir photographe. Participer à la production d'un calendrier au profit de la Fondation Louis-Philippe Janvier lui a donc permis de faire d'une pierre deux coups: dévoiler son talent et faire sa part pour des enfants qui, comme elle, luttent contre la maladie.

Kailyn avait six ans quand les médecins lui ont diagnostiqué une neuropathie chronique inflammatoire démyélinisante, une maladie auto-immune touchant le système nerveux périphérique. «Je suis allée à Ste-Justine et j'ai subi de la chimio, raconte la jeune femme de 17 ans. L'argent de la Fondation Louis-Philippe Janvier va donc autant à moi qu'aux autres enfants malades. J'ai vu concrètement où elle allait.»

Même son de cloche du côté de Lucie Vallières, propriétaire des Écuries Bienvenue. «Je crois en cette fondation, tranche-t-elle. L'argent se rend. Et la chaire de recherche rattachée à la Fondation Louis-Philippe Janvier, j'y tiens mordicus. Il faut que les chercheurs trouvent quelque chose. Un jour, on va le vaincre le cancer.»

Après des années plus difficiles, Kailyn considère aujourd'hui que son état de santé est bon. «Ça se passe bien», dit-elle. Ce qui lui a fait le plus grand bien, c'est l'équitation. C'est ce qui l'a aidée à retrouver de la force, autant dans ses jambes que dans ses bras.

Isabelle Gaboriault

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer