Un séducteur aux longs doigts

Des huit espèces de tortues d'eau douce présentes au Québec, la tortue peinte... (photo Robert Beaudry)

Agrandir

photo Robert Beaudry

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est
Des huit espèces de tortues d'eau douce présentes au... (photo Michel Aubé) - image 1.0

Agrandir

photo Michel Aubé

Des huit espèces de tortues d'eau douce présentes au Québec, la tortue peinte est la plus répandue et la plus colorée. Sa carapace lisse et verdâtre est bordée de motifs rouges et son plastron est jaunâtre avec des taches foncées et symétriques au centre. Les rayures qui colorent son corps sont jaunes sur la tête et rouges sur le cou, les pattes et la queue.

La tortue peinte est abondante au CINLB et facile à observer, car étant à sang froid, elle régule sa température en se chauffant au soleil. Par les belles journées chaudes, on peut ainsi en apercevoir jusqu'à 30 alignées sur des souches qui affleurent, avec parfois deux ou trois empilées les unes sur les autres.

Le mâle est plus petit que la femelle et ses pattes avant sont dotées de griffes effilées, cinq à six fois plus longues que celles des femelles. Le mâle commence sa parade nuptiale en suivant une éventuelle partenaire. Lorsqu'il arrive à sa hauteur, il nage autour d'elle en gardant toujours sa tête face à la sienne. Lorsqu'il a capté son attention, il lui caresse la tête, les joues et le cou de ses longues griffes. Si elle n'est pas intéressée, elle plonge et s'éloigne énergiquement de son prétendant. S'il a, au contraire, suscité son intérêt, elle touche à son tour les pattes du mâle avec les siennes. Elle va alors le suivre au fond de l'eau où aura lieu l'accouplement.

Le sperme, viable trois ans, peut être stocké et servir jusqu'à trois pontes. Un à deux mois après l'accouplement, la femelle cherche un lieu de ponte situé habituellement à moins de 200 mètres de l'eau. Elle choisit un lieu bien ensoleillé souvent là où la terre a été récemment retournée. C'est la température d'incubation qui détermine le sexe des petits: les oeufs incubés entre 22° et 27° Celsius produisent uniquement des mâles; entre 30° et 32° Celsius, uniquement des femelles; à moins de 22° Celsius ou entre27° et 30° Celsius, les deux sexes sont possibles. Les jeunes tortues sortent des oeufs incubés par le soleil à la fin de l'été ou au début de l'automne. Souvent, les jeunes restent au nid le premier hiver et sortent au printemps suivant pour rejoindre le milieu aquatique.

MICHEL AUBÉ,

VICE-PRÉSIDENT DU CINLB ET PROFESSEUR ASSOCIÉ

À L'UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer