Mieux dormir(partie 1)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Le sommeil prend toute son importance, surtout quand on en manque. C'est compréhensible, car l'insomnie affecte tous les aspects de la vie. Un tiers des gens ont des problèmes de sommeil. Depuis 50 ans, la réduction du temps de sommeil quotidien est d'environ 1h30. Sur une année, cela représente un manque d'environ un mois et demi de sommeil par rapport à nos besoins.À 75 ans, nous aurons dormi 25 ans, soit 1/3 de notre vie.

Plus on avance en âge plus le sommeil devient léger et court.

Notre sommeil est une défense naturelle que nous devons prendre au sérieux. Quand nous dormons, toute une série de processus biochimiques et physiologiques se mettent en branle. Ils servent à réparer les «dommages» causés aux cellules et à l'organisme par nos activités normales de la journée. Notre peau se répare et le renouvellement des os se produit également pendant le sommeil. Diverses hormones contribuent à enclencher la réparation des tissus et la formation des muscles. De plus, on élimine des toxines des systèmes respiratoire, cardiovasculaire et glandulaire.

 Avec l'alimentation et le mode de vie, le repos est l'un des trois piliers de l'Ayurvéda.

Rappelons-nous les trois doshas: vata, pitta et kapha.

Vata (air-espace) gère le mouvement, la circulation et le système nerveux. Pitta (feu-eau) gère la transformation, et Kapha (terre-eau) gère la structure et la lubrification. Ils ont donc, chacun à leur façon, un rôle essentiel à jouer sur la qualité de notre sommeil.

Ces trois énergies se combinent différemment en chaque individu et leurs influences varient selon le moment de la journée, notre environnement, ce que nous mangeons, pensons, vivons, ainsi que selon les saisons et les différents cycles de notre vie.

Le soir (18h-22h) est le moment du dosha kapha. Naturellement, kapha apporte lourdeur au corps et à l'esprit. Se coucher avant 22h est donc idéal pour la qualité du sommeil.

Trop de sommeil augmente cette lourdeur. Les personnes à dominante kapha, doivent éviter de dormir pendant la journée ou de faire la grasse matinée. Si on s'endort facilement et qu'on a du mal à se réveiller, cela montre un excès du dosha kapha.

Les personnes à dominante vata, ont besoin de beaucoup de repos pour régénérer leur système nerveux. Elles doivent donc éviter de se coucher trop tard. Avoir des difficultés à s'endormir, avoir un sommeil léger ou se réveiller fréquemment pendant la nuit (entre 2h et 4h), montre un excès du dosha vata.

Les personnes à dominante pitta dorment profondément et ont généralement moins besoin de sommeil que les deux autres doshas. Se réveiller vers minuit montre un excès du dosha pitta.

Afin de mieux dormir, il sera bon de rejoindre le lit avant 22h. Après cette heure, pitta augmentera votre vitalité. Ce premier sommeil est par ailleurs de meilleure qualité, car c'est en début de nuit que la physiologie se régénère le mieux.

Ne manquez pas la suite à cette chronique, le mercredi 22 juin prochain.

D'ici là, portez-vous bien!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer