Un tremplin pour le Défi EnBarque

L'équipe des Verts a décidé de monter la... (Photo Marie-Julie Raymond)

Agrandir

L'équipe des Verts a décidé de monter la barre d'un cran cette année en amassant plus de dons pour le Défi EnBarque. Ceci par le biais d'un trampoline géant. On voit ici quelques membres du groupe: Jacob et Xavier Maurice, Martine St-Francois, Marie-France Ostiguy, Marilyne Doucet, Shany Belval, Jocelyn Dupuis-Béland, Gino Tremblay et Sylvain Auger.

Photo Marie-Julie Raymond

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Relever le Défi EnBarque pour ta fondation en sillonnant le lac Boivin à bord d'un bateau-dragon est en soi un exploit. L'équipe des Verts était du nombre l'an dernier. Non seulement les joyeux lurons prendront part à la cinquième mouture le 28 mai, mais ils ont décidé d'en faire davantage pour la Fondation du Centre hospitalier de Granby. Ceci en invitant le public à sauter avec eux dans l'aventure... sur un trampoline géant.

Sylvain Auger est le capitaine de l'équipe des Verts. Pour lui et ses complices, le Défi EnBarque va bien au-delà du simple événement festif. C'est une façon de redonner au suivant. «Il y a tellement de compétitions sportives qui sortent un peu partout depuis quelques années. Et c'est tant mieux. En plus d'être complètement fou, le Défi EnBarque amène une autre dimension. Celle de faire la différence pour des gens qui en ont vraiment besoin, indique-t-il. Personne ne peut rester insensible à ce qui touche la santé.»

Il y a quelques mois, Marie-France Ostiguy, une des fondatrices de l'équipe des Verts, a subi un anévrisme de l'aorte thoracique. Ce problème de santé majeur aurait pu lui être fatal. L'intervention rapide du personnel médical a toutefois permis d'éviter le pire. De cette épreuve, qui a soudé le groupe plus que jamais, est né un désir de monter la barre pour amasser plus d'argent pour la cause qu'ils endossent ensemble, explique Sylvain Auger, qui en sera à sa troisième participation au défi. «Pour nous, EnBarque, c'est devenu une histoire de coeur, dit-il. On a eu la preuve que les sous vont au bon endroit. Entre autres pour des équipements qui servent à sauver des vies, comme celle de Marie-France.»

Lors d'une séance de remue-méninges, l'idée de créer un «happening» avec un trampoline a fait son chemin. «On voulait quelque chose de spécial. On ne fait jamais les choses à moitié, alors on a misé gros. Et quand je dis gros, le mot est bien choisi», soutient le capitaine.

D'une pierre deux coups

Ainsi, le groupe a déniché un trampoline géant (environ 30 pieds sur 30 pieds) auprès de la compagnie granbyenne de divertissement Croco Promo. L'équipement sera installé sur le site du parc Daniel-Johnson le 28 mai, à proximité de l'abri des Verts. En déboursant quelques dollars, petits et grands pourront faire d'une pierre deux coups en bougeant pour une bonne cause. Outre son objectif d'amasser 2500$ pour la Fondation du CHG, le collectif remettra tous les profits émanant de l'activité du trampoline à l'organisation.

D'ailleurs, Sylvain Auger aimerait bien faire rayonner la cause au-delà de la région. «On aime l'événement et on veut qu'il revienne à Granby. Si une compagnie veut s'impliquer, on pourrait donner une bourse de 10 000$ aux gens d'ailleurs pour mousser l'intérêt, indique l'homme de38 ans. Il suffit de laisser aller son imagination. Le potentiel est là, il reste à le développer pour que le Défi EnBarque grossisse.»

Pour de plus amples renseignements ou pour faire un don à une des équipes, consultez le defienbarque.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer