Une flore remarquable à découvrir

fleur d'Érythrone... (photos  repertoirequebecnature.com)

Agrandir

fleur d'Érythrone

photos  repertoirequebecnature.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est
Fleur de chou puant... (photos repertoirequebecnature.com) - image 1.0

Agrandir

Fleur de chou puant

photos repertoirequebecnature.com

Chou puant... (photos repertoirequebecnature.com) - image 1.1

Agrandir

Chou puant

photos repertoirequebecnature.com

Le CINLB est un milieu naturel fascinant pour l'observation de la flore indigène. Les divers habitats permettent de voir des plantes de milieux forts différents, de la friche à la cédrière, des zones humides aux milieux boisés.

Savez-vous ce qu'ont en commun l'ail doux, le petit-prêcheur et le chou puant?

Les trois sont des plantes printanières qui s'épanouissent rapidement avant l'apparition des feuilles dans les arbres. Les marcheurs en visite au CINLB peuvent les admirer à condition de les chercher dans le bon habitat.

L'ail doux ou l'érythrone d'Amérique (erythronium americanum) pour les botanistes, est une plante munie de deux feuilles tachetées et d'un petit lis jaune pourvu d'un bulbe souterrain. Malgré sa beauté, il est important de ne pas cueillir sa fleur pour en faire un bouquet ou ses feuilles pour les manger! Le nom populaire de cette plante ne signifie pas qu'il s'agisse d'une plante culinaire au goût d'ail! Cependant, il est vrai que ses feuilles bouillies se mangent comme un légume. Mais sachez que l'érythrone met plus de dix ans de la graine à la fleur. Mieux vaut la laisser croître tranquillement et embellir le sous-bois d'avril à mai.

Quel lien existe-il entre l'arisème petit-prêcheur ou (arisaema triphyllum) et les brûlots? Cette plante discrète possède une spathe protégeant son inflorescence et a besoin de ces minuscules insectes piqueurs pour sa pollinisation. Le lien étroit entre les deux espèces reste un mystère. Cependant, il est évident que les deux affectionnent les sols humides de la forêt feuillue.

Notre dernière vedette est le symplocarpe chou puant (symplocarpus foetidus) qui a une floraison hâtive avant même l'apparition de son feuillage et dont la fleur perce parfois la neige. La fleur, qui ressemble à un coquillage rouge bourgogne luisant, est malodorante. On compare son odeur à de la charogne. Le chou puant attire les mouches pour assurer sa pollinisation. Il croit le long des ruisseaux et autres endroits inondés au printemps. 

Normand Fleury

Technicien en horticulture

Membre du conseil d'administration du CINLB

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer