Père et fils sur le même rythme

Martin et Brandon Beauregard chantent. Le père et... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Martin et Brandon Beauregard chantent. Le père et le fils seront des participants au concours Trois Pistoles en chanson en juillet.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Martin et Brandon Beauregard on bien plus en commun qu'un air de famille. Le père et le fils ont tous deux été retenus pour les demi-finales du concours Trois-Pistoles en chanson, qui se tiendra le temps de deux week-ends en juillet prochain.

La musique coule dans le sang du clan Beauregard depuis plusieurs générations. Benjamin d'une famille de 11 enfants, Martin, 37 ans, est un guitariste autodidacte aguerri, amoureux de la musique des Trente Glorieuses jusqu'à aujourd'hui. Son père joue de l'accordéon depuis l'enfance. Maintenant, son fils Brandon, 19 ans, s'est aussi mis à la musique. Depuis qu'il accompagne les siens sur la scène du bar Le Racing, il y environ un an, il s'est mis au cajon, une percussion d'origine péruvienne, en plus de jouer du tam tam.

Trois-Pistoles en chanson, qui en sera à sa dixième année, récompense les talents vocaux de tous âges des quatre coins de la province. Entre autres prix, près de 8000$ en bourses seront remis aux lauréats divisés en catégories selon leur âge. Les catégories duo, ensemble vocal, auteur-compositeur-interprète et country figurent aussi au programme.

C'est le père qui a inscrit le fils aux auditions du concours, qui se sont déroulées en avril à Trois-Rivières. «Il ne le savait pas au départ!», raconte-t-il. En bout de ligne, lui-même a décidé de tenter sa chance à la dernière minute, puisqu'une place s'était soudainement libérée.

Tous deux ont séduit le jury dans leurs catégories respectives, avec des chansons qui leur collent bien à la peau: Brandon a interprété Renegade, de X Ambassadors, et Drift Away, de Uncle Kracker, alors que Martin y est allé de Suspicious Minds, d'Elvis, et de Make a memory, de Bon Jovi.

Au moment de publier, les deux musiciens n'avaient toutefois pas arrêté leur choix sur les pièces qu'ils interpréteront lors du grand jour, titres qu'ilsdevaient soumettre aux responsables du concours cette semaine. «On cherche de nouvelles chansons. Est-ce que c'est une bonne idée? Peut-être qu'on va y aller avec une valeur sûre», réfléchit Martin Beauregard.

Les Beauregard ne seront pas les seuls membres d'une même famille à se mesurer aux quelque 120 participants présélectionnés par des professionnels de la chanson. Une mère et sa fille, originaires de la Beauce, ont aussi été retenues dans leurs catégories respectives.

L'expérience en symbiose

Même s'ils participent au concours dans deux catégories différentes, le duo vivra l'expérience en symbiose. En effet, l'un accompagnera l'autre sur scène, que ce soit à la guitare ou au cajon. Le neveu du père et cousin du fils, Jason, sera aussi de la fête et jouera de la basse pendant les numéros.

«On veut essayer de bien performer, c'est sûr, mais on le fait surtout pour le trip, pour l'expérience, souligne Martin. Ça va aussi permettre à Brandon d'accumuler du bagage.»

Le père souhaite bien sûr à son fils de percer dans la chanson, s'il le souhaite. «On peut rêver un peu! C'est sûr que moi, j'aurais aimé faire ça, mais ça n'est pas arrivé, reconnaît l'aîné, qui gagne sa vie comme ébéniste. J'ai quand même eu la chance de me promener un peu partout à travers la province pour performer.»

Le jeune homme, qui complète ses études secondaires au 16-24, compte d'ailleurs s'inscrire à des cours de chant.

Si les choses se déroulent bien, il n'est pas exclu que père et fils tentent leur chance dans un concours plus près de chez eux. «J'ai longtemps pensé que le Festival de la chanson de Granby était réservé aux auteurs-compositeurs-interprètes, mais l'an passé, j'ai bien vu que non! (ndlr: Joanie Roussel était la première interprète à se tailler une place en finale). Alors, peut-être qu'on s'essaiera dans l'avenir.»

D'ici là, les Beauregard, Martin à la guitare, Brandon au cajon, son cousin Jason à la basse et son oncle Robert à la batterie, composeront le band maison du spectacle Tu parles d'une soirée folle! qui aura lieu au Cégep de Granby les 3 et4 juin prochains.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer