Fondation des sports adaptés: vite sur ses skis!

Steve Charbonneau est directeur de la Fondation des... (photo Janick Marois)

Agrandir

Steve Charbonneau est directeur de la Fondation des sports adaptés. À son entrée en poste, il y a un an et demi, 32 personnes à mobilité réduite participaient à ses nombreuses activités. Elles sont maintenant 325.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Puisqu'un des chatons de la dernière portée de sa chatte - le petit roux - semblait avoir du mal à marcher sur ses pattes arrière, Noah lui a fabriqué une plateforme munie de roues à l'aide de blocs LEGO. Le garçon de dix ans a visiblement été inspiré par son père. Steve Charbonneau est directeur de la Fondation des sports adaptés qui met sur pied des programmes sportifs pour les personnes à mobilité réduite. Sa philosophie? Tout le monde mérite les mêmes opportunités.

Ainsi, la Fondation offre des programmes de ski nautique l'été et de ski alpin l'hiver. Grâce au Dahü, un fauteuil roulant spécialement conçu pour circuler en terrain montagneux, les gens vivant avec un handicap physique peuvent désormais découvrir les sommets environnants. À ceux qui aiment l'eau, l'organisation leur donne la chance de faire du kayak, du tube ou de la planche à pagaie. L'aviron adapté s'ajoutera cet été aux activités offertes. Tout ça, c'est sans parler du prêt d'équipements dispensés par la Fondation et les camps de ski, alpin et nautique, destinés aux soldats blessés.

«Je reste à l'affût des tendances aux États-Unis ou ailleurs, souligne Steve Charbonneau. On n'est pas encore dans le top dix des régions avant-gardistes au niveau des sports adaptés, mais je me dis que si ça se fait ailleurs, on peut très bien le faire ici. On n'est pas plus fous que les autres!»

Quand il est entré en poste il y a un an et demi, Steve Charbonneau s'est fixé un objectif: que la Fondation devienne la référence au Canada dans le domaine des sports adaptés à la réalité de gens avec un handicap. «On a l'équipement! , insiste-t-il. En plus, j'ai des idées, j'ai l'énergie et je n'ai pas peur de foncer.»

Et les chiffres parlent d'eux-mêmes. À son arrivée à la tête de la Fondation, 32 personnes à mobilité réduite profitaient des programmes de l'organisation située à Knowlton. Aujourd'hui, elles sont 325. Des gens qui viennent de partout au Québec. «Mais ce n'est pas le show à Charbonneau, tient-il toutefois à préciser. Moi, si des gens avec de l'initiative et des idées viennent me voir et que nous avons l'équipement, c'est oui!»

Et quand les participants craignent d'essayer certaines activités sportives, le directeur trouve les bons mots pour les convaincre. «Là, je rentre avec mon discours de vendeur de chars usagés! , lance-t-il en riant. Ces gens ne sont pas des enfants. Ils veulent bouger. Ils veulent se sentir inclus dans un groupe. Le but, aussi, est qu'ils prennent confiance en eux et qu'ils socialisent.»

Steve Charbonneau possède une toute petite équipe pour gérer la Fondation. Autour d'elle se greffent toutefois près de 170 bénévoles. Ce qui permet d'offrir des activités nautiques au lac Brome et à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cet été, Sherbrooke s'ajoute à leurs destinations. L'hiver, des moniteurs bénévoles se rendent à Owl's Head, «la montagne avec un coeur», illustre Steve Charbonneau, pour donner des cours de ski alpin. «On offre le plus gros programme de ski alpin adapté au Québec», se réjouit le directeur. Pour un membre, il en coûte 240$ pour la saison et l'équipement lui est fourni.

«Grâce aux sports, on donne une bonne raison à certains de se lever le matin, dit Steve Charbonneau. Au fil du temps, ils relèvent des défis, parce que quand tu le vis, tu deviens accro.»

La Fondation des sports adaptés offre du ski... (photo tirée de Facebook) - image 2.0

Agrandir

La Fondation des sports adaptés offre du ski nautique l'été...

photo tirée de Facebook

Votre enfant vend actuellement des livrets de bons de réduction dans les commerces de la région produits par Studio Procom? Sachez que sur le 20$ que coûte chaque petit dépliant, 1$ est remis à la Fondation des sports adaptés. Une initiative qu'applaudit Steve Charbonneau, directeur de la Fondation. «Pour nous, c'est un bon outil de financement. Aussi, ça oblige les gens à se questionner sur qu'est-ce que la Fondation mange en hiver!»

En pleine expansion, la Fondation des sports adaptés organise et met en place des programmes éducatifs afin d'encourager les enfants de sept ans et plus et les adultes handicapés à pratiquer des sports qu'ils n'ont pas la chance d'expérimenter facilement par eux-mêmes. Celle-ci veille aussi à prêter de l'équipement aux personnes à mobilité réduite qui désirent bouger. Par exemple, récemment la Fondation a prêté le Dahü pour quelques semaines à un groupe de plein air du Cégep de Granby pour permettre à une étudiante de participer à la sortie en sentiers prévue prochainement.

«Ce qu'on fait, c'est du tangible, souligne l'ancien joueur des Alouettes de Montréal. Dans nos programmes, il règne une ambiance conviviale, familiale. C'est une expérience pour tout le monde. Les bénévoles en retirent autant que les participants. L'atmosphère est incroyable!»

Sur l'eau comme sur le terrain

Selon lui, son rôle à la Fondation est ce qui se rapproche le plus de sa période où il jouait au football. «L'adrénaline, les émotions que je vis quand j'arrive à faire skier quelqu'un ou quand je réussis à le faire sortir de l'eau, c'est fou!»

Même l'ambiance qui règne un matin dans l'attente de skieurs nautiques ou alpins, il l'associe à un matin de match. «Sur un site, je retrouve l'atmosphère du foot, dit-il. Tout le monde a son job à faire pour arriver à un objectif commun: faire vivre une expérience aux gens. Que tout se déroule sans accident, ça c'est ma victoire.»

À ceux qui aimeraient agir comme bénévoles pour la Fondation des sports adaptés, sachez que la porte est toujours ouverte. Celle-ci fournit la formation. Chaque année, ce sont entre 12 000 et 14 000 heures de bénévolat qui se font auprès des participants aux nombreux programmes offerts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer