La gestion du stress : partie 2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

La gestion du stress représente un défi quotidien. Après avoir mieux compris comment fonctionne le système nerveux autonome (chronique du 2 février 2016), il peut être utile de se centrer sur six supports essentiels pour que l'être humain se sente un peu moins submergé : le soutien social, ne pas être sédentaire, bien s'alimenter, mieux gérer le temps, cultiver le positif, prendre chaque jour du temps pour soi.

Les gens se tournent de plus en plus vers le yoga, le taï chi ou la méditation dont les multiples bienfaits ne sont plus à prouver. Dans son livre Guérir, le psychiatre David Servan-Schreiber, conclut que les thérapies qui passent par le corps sont très efficaces, car elles influencent directement le cerveau émotionnel. L'équilibre de celui-ci est essentiel à une meilleure santé globale. Donc, la respiration, l'acupuncture, l'alimentation, l'exercice physique, cultiver notre lien d'amour envers soi-même, cultiver notre lien de cœur avec les autres et la communauté et mieux communiquer sont, entre autres des pistes qu'il nous propose. Je complète avec d'autres outils qui, je l'espère, pourront vous inspirer.

• Manger assis tranquille et prendre son temps.

• Prendre conscience de sa respiration plusieurs fois par jour.

• Faire de l'exercice selon ses capacités : laissez la voiture à la maison, marche dans le bois, baignade.

• Satisfaire ses besoins (eau, sommeil, air frais).

• Réorganiser son temps (se lever plus tôt si nécessaire) afin de garder du temps pour soi, SANS CULPABILITÉ!

• Rituel calme entourant le sommeil, se coucher plus tôt.

• Attention aux stimulants : télévision, médias sociaux, tablette, téléphone…

• Tous les jours, s'offrir un temps de « récréation » (temps pour recréer ses forces vives) : s'offrir un petit quelque chose, lire, faire une sieste de15 à 20 minutes, luncher avec des amis.

• Rire tous les jours.

• Chanter, danser, être reconnaissant.

• Anticipation positive (s'attendre à quelque chose de bien ; n'oubliez pas d'en faire la demande !)

• S'entourer de gens et de situations énergisantes ; parler positivement, encourager les autres, être avec des gens qui nous font du bien.

• Prendre plusieurs fins de semaine de trois jours.

• Faire une journée sans montre.

• Week-end de repos sans obligation.

• Suivre son horloge intérieure ; s'écouter, se fier à ce que l'on ressent.

• S'offrir une période de silence.

• Se donner du temps pour récupérer d'une maladie, d'une grande fatigue, d'une blessure.

• S'en demander moins (tout peut attendre !).

• Mieux écouter, regarder, sentir, goûter, toucher.

• Affronter nos craintes, petit à petit.

La gestion du stress, c'est finalement s'accompagner comme on accompagnerait un ami. Soyez votre meilleur ami !

Bon printemps à tous !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer