Pédaler pour aider

Fort impliqué dans la région -il a fondé... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Fort impliqué dans la région -il a fondé Star BMP en 2012 et s'est investi dans le Vélothon de l'hôpital ces dernières années -, le conseiller financier André Harbec a toujours la passion du vélo et des bonnes causes.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Troisième mouture, troisième cause. Du 3 au 5 juin prochains, le Défi André Harbec tentera d'amasser 6000$ au profit de l'Association des personnes handicapées physiques de Brome-Missisquoi (APHPBM). Des coups de pédale qui donneront un grand coup de main à l'organisme.

Trois jours consécutifs à parcourir 125 kilomètres, ce n'est pas pour les cyclistes du dimanche. «C'est pour les cyclistes du vendredi, du samedi et du dimanche!» blague celui qui pousse la pédale depuis sept ou huit ans.

«C'est tout un défi, même pour moi qui fais beaucoup de vélo», dit André Harbec.

Fort impliqué dans la région - il a fondé Star BMP en 2012 et s'est investi dans le Vélothon de l'hôpital ces dernières années -, le conseiller financier a toujours la passion du vélo et des bonnes causes.

Adepte de spinning de longue date, M. Harbec a fondé son événement caritatif pour soutenir le fils de sa monitrice Diane Francis, Charles - le nageur de calibre olympique-, pour l'aider à financer une deuxième participation aux Jeux olympiques, qui se dérouleront à Rio, au Brésil, plus tard cette année. Un total de 2200$ ont été amassés à l'occasion du premier rallye qui a eu lieu en juin 2014. Sept personnes y avaient alors participé.

L'an dernier, les chiffres ont doublé. Au profit du Vélothon de l'hôpital BMP, la quinzaine de participants avaient réuni 4400$, au plus grand bonheur de son fondateur. Celui-ci espère cette année recruter30 cyclistes.

Rouler pour une amie

Cette année, c'est pour aider une grande amie, Frances Champigny, présidente du conseil d'administration de l'APHPBM, qu'il souhaite pédaler. «À force de côtoyer Frances dans le club Lions, j'ai commencé à la connaître un peu plus, raconteM. Harbec. Malgré son handicap, elle est toujours de bonne humeur. C'est incroyable.»

La principale intéressée se dit ravie de ce partenariat. «On est très contents! lance Mme Champigny. En plus, son défi tombe bien: en plein durant la Semaine québécoise des personnes handicapées.»

D'ailleurs, les membres de l'organisme seront très impliqués dans le déroulement de l'événement. En plus d'assister les cyclistes lors du grand départ et de tenir un kiosque sur place durant la fin de semaine, certains accompagneront le peloton jusqu'aux limites de la ville, sur des vélos adaptés. L'un d'entre eux devrait même réaliser le défi en entier!

L'APHPBM, qui compte plus de120 membres, a pour mission de regrouper les personnes souffrant d'un handicap physique et de les référer aux ressources leur étant destinées dans la région, tout en sensibilisant les différentes communautés à leur intégration sociale et à l'accessibilité au logement, au transport, aux communications et aux équipements collectifs.

L'aide financière générée par le Défi d'André Harbec permettra à l'organisme de gâter ses bénéficiaires. «Toute l'aide qu'on peut avoir a un gros impact pour nous. Avec 6000$, on pourrait payer de belles activités à nos membres l'an prochain, indique Mme Champigny. Il y en a qui n'ont jamais pris de vacances de leur vie. Nous, on leur offre un peu de répit et de petites activités pour leur faire plaisir.»

La présidente du conseil d'administration ne serait toutefois pas déçue si l'objectif ciblé n'était pas atteint. «On n'est pas là pour faire de l'argent.On est là pour faire du bien!» lance-t-elle

Rouler vers l'eau

Nouveauté, l'événement a été accrédité par la Fédération des sports cyclistes du Québec, qui encadrera les déplacements du peloton, qui empruntera plusieurs routes secondaires pour découvrir les panoramas pittoresques de la région. Lac-Brome, Bolton, Eastman, Dunham, Saint-Armand, Philipsburg, Farnham, Sainte-Angèle-de-Monnoir et Saint-Césaire figurent, entre autres aux trajets élaborés par M. Harbec.

Chaque journée compte un itinéraire qui lui est propre. Le fil conducteur: l'eau, en hommage à Charles Francis. «Le premier jour, on va se rendre au lac Memphrémagog; le deuxième, au lac Champlain. Et le troisième, on se rend à Marieville, à la rivière Richelieu.»

Le départ aura lieu chaque matin à 7h30 dans le stationnement du complexe Énergie Sud de Cowansville, rue du Sud. Le retour du peloton est prévu vers 14h30.

Pour plus d'information, faire un don ou pour s'inscrire, on visite le www.defiandreharbec.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer