Quatre jours pour célébrer la terre

Des artistes du Groupe d'art multidisciplinaire (GAM) et... (photo Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Des artistes du Groupe d'art multidisciplinaire (GAM) et des membres de Boréart qui collaborent avec l'Atelier 19 pour les activités organisées dans le cadre de Célébrons la terre: Bernard Valiquette, Kerry Summers, Sophie Rozenn Boucher, Marlène Pawlin, Francine Charland, Joane Leduc, Mélissande Lauzon et Monique Genest.

photo Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Roy
La Voix de l'Est

(Granby) Pour la 15e année de Célébrons la terre, l'Atelier 19 prévoit quatre journées hautes en couleur au centre-ville pour toute la population de Granby. Beaucoup de nouveautés sont au programme pour l'événement qui se déroulera du 21 au 24 avril.

«L'objectif, c'est d'inviter les citoyens à venir se renseigner sur les priorités environnementales de la région, explique Francine Charland, directrice de l'Atelier 19. Ce qui nous intéresse, ce n'est pas juste d'informer les gens; mais que les jeunes y participent».

Pour y parvenir, l'organisme a complètement transformé l'événement. Avant, Célébrons la terre s'adressait exclusivement aux élèves d'âge scolaire et ne durait qu'une journée au parc Daniel-Johnson. Cette année, des activités environnementales et artistiques seront proposées au grand public pendant quatre jours. La thématique: réduire l'empreinte écologique.

À VOIR

À partir du 21 avril, l'exposition Art Récup se tiendra au Centre culturel France-Arbour. Les premières créations fabriquées à partir de la récupération de mobilier urbain y seront exhibées. Les visiteurs pourront voir les quatre premiers bancs publics et les quatre premières jardinières construites dans le cadre du projet. Selon Mme Charland, les oeuvres sensibiliseront les gens au «réemploi créatif» à travers l'art et les feront réfléchir sur la surconsommation et le gaspillage.

«C'est une réflexion sur l'époque dans laquelle on vit. On est très fiers. C'est un très beau travail! C'est l'fun de voir les jeunes travailler avec les aînés», s'exclame la directrice de l'Atelier 19.

Éventuellement, le mobilier urbain récupéré à partir de miroirs, de verre et de poubelles récupérées sera installé dans le parc Pelletier lorsque celui-ci sera réaménagé.

Des oeuvres sur l'environnement créées par des artistes professionnels et amateurs seront également présentées dans le cadre de l'exposition. La directrice de l'Atelier19 est fière d'avoir mis à contribution le Groupe d'art multidisciplinaire (GAM) et Boréart pour l'événement.

«On aime ça créer les liens!», soutient-elle.

Devant l'église Notre-Dame, à la «Place Notre-Dame» comme l'appelle Mme Charland, des affiches créées par de jeunes bénévoles seront également exposées. Pour elle, le message doit passer par cette génération.

«On veut stimuler les jeunes à s'engager. S'ils veulent un avenir vert, il faut qu'ils sachent ce qui se passe et qu'ils sensibilisent la population.»

JOUR DE LA TERRE

Le 22 avril, dans le cadre du Jour de la terre, 13 kiosques seront érigés à la «Place Notre-Dame» pour informer les citoyens sur la gestion des matières résiduelles.

Francine Charland déplore le fait qu'en région, la production de déchets augmente d'année en année et que seulement 35% de la population fréquente l'Écocentre de Granby. D'ailleurs, celui-ci sera au centre-ville pour l'occasion afin de récupérer «tout ce qui ne va pas dans le bac bleu».

Le Zoo de Granby et la MRC de la Haute-Yamaska, notamment, seront également de la partie. Il sera alors possible de s'informer sur les jardins collectifs à Granby.

«Les gens vont s'apercevoir de ce qu'on fait», affirme Mme Charland

Elle s'avoue d'ailleurs elle-même impressionnée par ce qui sera proposé. Les visiteurs pourront aussi participer à la création de deux sculptures, un projet mené par l'artiste Joane Leduc.

Encore une fois, la jeunesse sera mise à contribution avec la présentation de plusieurs projets scolaires.

«C'est vraiment une fête où les jeunes sont partie prenante», résume Francine Charland.

Finalement, Célébrons la terre est d'autant plus important à ses yeux, car les activités du genre ne sont pas légion.

«En région, on est seuls, on n'a pas beaucoup d'événements en Montérégie», remarque-t-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer