Le printemps, c'est Kapha!

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

Le printemps qui s'échelonne sur trois mois demande beaucoup d'adaptation à notre corps. Se promenant de température froide à chaude, on a avantage à ce que cela se fasse en douceur.

Caractérisé par des pluies fréquentes, une terre humide et encombrée et la germination des graines, le printemps c'est Kapha.

La sécheresse de l'hiver, le surplus de sommeil et les réserves calorifiques font place à l'humidité, au dégel et à la montée de la sève.

On sort de l'hibernation, de la sédentarisation. Notre corps a besoin de s'activer et de sortir à l'extérieur.

L'air sec de l'hiver nous rend plus vulnérables aux microbes qui préfèrent un terrain asséché pour se propager. Tout le kapha qui s'est accumulé durant la saison froide commence, avec la chaleur, à se liquéfier. Ce surplus qui tarde à bouger, perturbe Agni, le feu de la digestion. Cela congestionne la circulation et apporte son lot de rhumes, sinusites ou allergies. Dès la fin de l'hiver, il faudra diminuer Kapha graduellement, c'est-à-dire réduire de façon progressive les repas lourds, gras et sucrés.

Mars: notre corps n'est pas encore prêt pour les températures chaudes. Comme il s'est adapté au froid, cela prendra quelques semaines avant qu'il s'adapte à la chaleur.

Avril: le soleil est de plus en plus haut, la lumière augmente et le vert réapparaît peu à peu. La sève monte. On a moins besoin de sommeil, on a plus d'entrain. C'est une montée de l'énergie de la terre vers le haut (coeur - poumons), il faut que ça bouge!

La menthe, les oignons et l'ail aideront la circulation.

Les saveurs printanières prendront de plus en plus leur place. L'amertume; laitue romaine, pissenlit, roquettes, endive, kale, concombre... Le piquant; l'oignon, l'ail, le gingembre, piments, moutarde... L'astringent; épinard, pomme grenade, lentilles, haricots, chou, pomme de terre... Ils seront tous des alliés.

On ne devrait manger que si on a faim. Boire de l'eau chaude, supprimer les collations, épicer les plats avec du gingembre et du poivre pour stimuler les sucs gastriques.

Privilégiez les repas à base de légumineuses, les soupes, le riz basmati, les légumes cuits, les fruits légers. La citronnade sera encore de saison. On augmente légèrement l'intensité de l'activité physique. Marcher d'un bon pas, faire un léger jogging, du vélo. Il est recommandé de se couvrir la tête et le cou. Le yoga énergisant et le pranayama nettoyant, tel que Kapalabhati, vont fournir de l'énergie à l'organisme.

Mai et juin: la chaleur est plus affirmée et le froid est derrière nous. Le corps est de mieux en mieux acclimaté. Nous revoilà plus en harmonie avec la nature!

Tranquillement l'hiver nous quitte. Tout doucement, le printemps s'installe avec sa vitalité dont nous avons tant besoin!

Les inscriptions pour le yoga printemps-été sont ouvertes depuis le 29 mars sur le site de Granby Multi-sports. Vérifiez en ligne pour les horaires exacts et les lieux où se donnent les cours, car quelques erreurs se sont glissées dans le GVI.

Bon yoga!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer