Un total de 814 214 vues en 24 heures sur Facebook: rien de trop beau pour Miss & Mo

Karina Laflamme gère sa boutique de vêtements mode... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Karina Laflamme gère sa boutique de vêtements mode pour enfants en ligne. Miss & Mo se spécialise dans la mode enfantine des plus tendances.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) De toutes les grossesses naissent des filles et des garçons. En parallèle à la venue au monde de leur enfant, plusieurs mères à l'imagination fertile et à la fibre entrepreunariale développée profitent parfois du moment pour donner vie à un projet d'envergure. C'est ainsi que Miss&Mo a été conçue. Mise en ligne en août dernier, la boutique de vêtements fashion pour enfants est en pleine poussée de croissance. Portrait d'une entreprise nourrie aux likes.

Karina Laflamme est la maman d'Elliot, un an. En accueillant son fils, la jeune femme de24 ans, formée en mode au Séminaire de Sherbrooke et en marketing à Montréal, a décidé de poser les jalons d'un rêve qu'elle chérissait depuis longtemps: avoir son entreprise. «J'ai profité de mon congé de maternité pour monter mon plan d'affaires! , lance-t-elle avec enthousiasme. J'ai vu l'opportunité.»

Elle allait se concentrer sur la vente en ligne de vêtements high fashion pour les enfants de 0 à 6 ans. Hébergée sur les réseaux sociaux, sa boutique urbaine a récemment connu une popularité aussi rapide que surprenante à la suite de l'organisation d'un concours de petits mannequins. Alors que sa page est déjà aimée par 1200 fans sur Facebook, son annonce, elle, a été vue par 814 214 personnes en seulement deux jours! De 1200 «j'aime», la page de Miss&Mo est passée à11 000 en seulement 48 heures. Au total, 8400 internautes l'ont partagée et 31 000 l'ont commentée. «C'était complètement fou! , ne cache pas Karina, qui dit passer sa vie sur les réseaux sociaux. C'est énorme. Je travaille tellement fort pour aller chercher 5 ou 6 likes. Près de 815 000 vues, c'était plus que pour L'amour est dans le pré! Je suis (l'heureuse) victime d'un buzz marketing. C'est assez incroyable.»

Avec une telle visibilité, la jeune femme d'affaires n'a eu aucun problème à dénicher son petit mannequin. Pour donner la chance à tous, elle a opté pour un tirage au sort. «Ce n'est pas un concours de beauté, insiste-t-elle. C'est un concours de petits mannequins. Pour moi, la beauté se trouve dans la différence, dans la personnalité. La beauté est au-delà de ce qui est commun.» C'est sa collègue photographe Andréanne Lupien qui a chaque fois le plaisir de travailler avec les enfants choisis pour représenter la marque.

Travail de recherche

L'unicité, Karina l'aime chez les gens comme dans les vêtements qu'ils portent. Pour Miss&Mo, elle travaille activement à dénicher le petit morceau unique que le parent ne trouvera nulle part ailleurs. «Ma force, c'est vraiment la recherche de nouveaux fournisseurs, dit-elle. Mon but est d'aller chercher les choses les plus hot sur les réseaux sociaux. Des trucs hors du commun.»

Une quinzaine de marques, toute importées, sont présentement offertes chez Miss&Mo. Souvent des compagnies australiennes, qui proposent des styles que Karina aime mettre de l'avant. Sa boutique, elle la compare à Spin Limit ou Empire, mais pour les petits. «Je veux vendre le style skate et surf pour les enfants, explique-t-elle. C'est vraiment full fashion! Il y a une clientèle pour ça.»

Avec des jeans à 90$ et des robes à 70$, Karina reconnaît que très peu de parents se présenteront sur sa page pour garnir complètement la garde-robe de leur enfant. «Je suis consciente de ça, dit-elle. Miss&Mo, c'est pour un coup de coeur, un cadeau, une sortie. Même chose pour un adulte. Un t-shirt à 60$, on en achète un parce que c'est un coup de coeur.»

Un article proposé par Miss&Mo qui semble avoir conquis le coeur de bien des parents est la casquette. L'engouement est tel que Karina a décidé de lancer sa propre marque: Headster. Cette casquette, c'est un autre de ses bébés. «C'est moi qui l'a designer», dit-elle, non sans fierté.

«Je veux être LA référence mode pour les enfants, ne cache pas l'ambitieuse jeune mère. Je sais ce qui va être tendance. J'ai un sixième sens pour ça!»

Et pour l'avenir, Karina voit grand pour son entreprise. Des projets, elle en a plein la tête. «Il faut avoir une vision d'avenir, souligne-t-elle. Il faut des rêves.»

D'ici à ce que tout se concrétise, elle continuera d'être hyper présente sur les réseaux sociaux et, en parallèle, d'organiser des «pop up shops» ou boutiques éphémères, histoire de se faire voir du public. Du 7 au 10 avril, Miss&Mo sera au Salon Maternité, Paternité, Enfants qui se tiendra à la Place Bonaventure de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer