Léon-Maurice Lavoie: le rassembleur qui amène les gens ailleurs

Léon-Maurice Lavoie rencontré au sympathique café Munier et... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Léon-Maurice Lavoie rencontré au sympathique café Munier et filles, rueNotre-Dame, à Saint-Césaire. Là où il amène ses invités les soirs de conférences

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Montrer de nouveaux horizons aux gens, les amener vers l'action et leur permettre de faire des rencontres, le tout en faisant rayonner Saint-Césaire. Voilà ce que visait Léon-Maurice Lavoie en septembre2010 en organisant la toute première conférence de Se relier au coeur du monde. Six ans et demi plus tard, ses buts sont les mêmes. Avec le temps toutefois, la notoriété de ses soirées lui permet de présenter de grands conférenciers. Par exemple, le mardi 23 février, il recevra Mario Beauregard, docteur en neuroscience. Et le 29 mars, les gens auront la chance d'entendre Richard Béliveau,docteur en biochimie.

Tous les conférenciers qui figurent sur la liste de Se relier au coeur du monde, sont chers au coeur de Léon-Maurice, anthropologue et enseignant de formation. Avant de les présenter, il les a vus en action. Tous ont provoqué des frissons chez celui qui se définit aujourd'hui comme un «petit agent de conférenciers au Québec.»

Présentement, il profite d'ailleurs d'une année sabbatique de son poste d'enseignant en français à l'école secondaire Paul-Germain-Ostiguy de Saint-Césaire pour suivre son bon ami Sylvain Guimond, docteur en psychologie du sport, ostéopathe et éducateur physique, dans ses conférences. En 2014, les deux hommes lançaient On s'entend? , un livre sur les clés d'un échange harmonieux. «Je coordonne les activités de Sylvain», explique-t-il.

M. Guimond offre une moyenne de 120 conférences par année.

Coups de coeur

«Pour Se relier, je vais à la pêche», souligne Léon-Maurice en parlant de sa façon de trouver les conférenciers qui viendront rencontrer les gens à Saint-Césaire, son patelin. Les thèmes abordés concernent le bien-être physique et psychologique, le développement personnel, l'alimentation saine, l'activité physique. etc.

«J'explore des affaires et pour recruter les conférenciers, je n'ai pas vraiment de trucs, enchaîne-t-il. Mais le premier critère, il faut vraiment que ça me fasse Wow! Il faut que je porte le conférencier en moi.»

Comme la cinéaste Sylvie Van Brabant, qui a brisé la glace de Se relier au coeur du monde en septembre 2011. Mme Van Brabant a réalisé le film Visionnaire planétaire. Une oeuvre qui a inspiré Léon-Maurice dans le lancement de ses conférences inspirantes. «J'aime ceux qui osent changer de sillons. Ceux qui marchent dans une autre trac, insiste le père de trois grands enfants. Je veux montrer aux gens des horizons différents et après, à eux de faire leur bout. Je ne veux convaincre personne de rien. Juste offrir d'autres solutions.»

Comme l'a fait pour lui, à sa façon, Sylvie Van Brabant.

Après, a suivi une conférence du psychosociologue français Jacques Salomé, un grand maître pour Léon-Maurice, qui a été formé selon son approche de la communication relationnelle. «Tout ça m'amène à faire des rencontres incroyables», ne cache pas l'enseignant.

«Je rencontre des gens pétés épatants!», poursuit-il, en insistant sur son désir de rester humble dans tout ça.

«Ces gens sont tous très intègres, dit-il. Ils ont tous à coeur de faire une différence dans la vie des gens, tout en osant montrer leur vulnérabilité. Bien sûr, je trip à présenter de gros noms!»

Par exemple, ses yeux s'illuminent quand il parle de la venue, en novembre prochain, de l'anthropologue politique Xavier Péron. «Ça, ça a été un challenge!», ne cache pas le rassembleur. Avec M. Péron, Léon-Maurice tentera de mettre en place une approche qu'il espère répéter avec d'autres conférenciers européens: la tournée.

Lors de sa venue au Québec, Xavier Péron sera au Salon du livre de Montréal, il offrira une conférence à Se relier, une autre à Granby et une troisième à Saint-Alphonse. Une autre conférence quelque part à Montréal et un atelier pourrait aussi figurer à son programme. «J'aimerais me donner ce nouvel élan», lance Léon-Maurice, qui a toujours plusieurs projets en tête. Des grands noms qu'il aimerait avoir le plaisir de faire découvrir aux gens d'ici notons Christophe André, psychiatre et psychothérapeute français, Pierre Rabhi, essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français fondateur du mouvement Colibris et Jean-Jacques Charbonier, un médecin anesthésiste réanimateur français.

Son rêve? Accueillir le philosophe, sociologue et historien des religions Frédéric Lenoir.

La programmation de la saison 2016-2017 est déjà garnie, mais il ne jette pas la serviette à l'idée de l'inclure à celle qui suivra...

Voici les deux prochaines conférences de : se relier au coeur du monde

Le mardi 23 février: Mario Beauregard, docteur en neuroscience. Il abordera le thème de la révolution de la conscience et expliquera comment les pensées influencent la réalité.

Le mardi 29 mars: Richard Béliveau, professeur, docteur enbiochimie et auteur. Il parlera de la santé par le plaisir de bien manger. 

Les conférences sont présentées à l'école secondaireP.-G.-Ostiguy située au 1881, rue Saint-Paul, à Saint-Césaire. Les billetssont 25$ par personne et sont disponibles à la bibliothèque de Saint-Césaire, auprès de Léon-Maurice Lavoie au 450-469-0728, et au salon de coiffure Indigo situé au 1066, route 112, à Saint-Césaire.

Pour plus d'information: serelieraucoeurdumonde.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer