Le Phare: de nouveaux outils pour sortir de l'ombre

Camille Béland, une des coordonnatrices de l'organisme Le... (Photo Christophe Boisseau-Dion)

Agrandir

Camille Béland, une des coordonnatrices de l'organisme Le Phare, a pris part à une petite mise en scène s'articulant autour de la santé mentale en début de point de presse.

Photo Christophe Boisseau-Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Alors que les besoins de ressources en santé mentale sont de plus en plus criants dans la région, Le Phare élargit son offre d'activités à la clientèle de Cowansville et de Farnham. L'organisme a donc dévoilé sa nouvelle programmation, mardi.

D'entrée de jeu en point de presse, Camille Béland, une des coordonnatrices du Phare, a lu une lettre rédigée par une participante aux repas communautaires chapeautés par l'organisme sans but lucratif (OSBL). «Dès le début, je me suis sentie acceptée. Je ne me suis pas sentie rejetée ou jugée. Ça m'a permis de m'extérioriser. Depuis ma maladie, je ne me sens parfois pas capable de passer une journée sans cafard ou trouble anxiogène. Mais je me suis surprise à être à l'aise en groupe. Cela a consolidé mon estime de moi. Au début, me rendre au bâtiment du Phare, ça me prenait "tout mon petit change". Mais arrivée là, le soleil était plus radiant. Pour un instant, j'oublie mes problèmes.»

Selon Nancy Bonneau, également coordonnatrice au sein de l'OSBL, la fourchette d'activités proposées aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou en détresse émotionnelle connaît un franc succès. Les ateliers d'art thérapie sont du nombre. Pour Marie-Josée, qui fréquente l'organisme d'entraide, il s'agit d'un incontournable. «Je cherchais une nouvelle activité qui me redonnerait des outils pour décrocher du stress et me libérer de l'anxiété. Je suis retraitée et c'est un passage obligé de m'adapter. Pour moi, l'art thérapie est un espace salutaire. Ça me permet une trêve dans le rythme du quotidien et une rencontre avec moi-même», a-t-elle témoigné.

Ainsi, plusieurs programmes déjà dans les cartons ont été reconduits pour 2016. Le «café-rencontre» est l'un d'eux. Il s'agit d'ateliers de groupe au cours desquels les participants échangent sur des sujets d'actualité ou liés à la santé mentale.

Nouveautés

Pour mieux répondre à la réalité de sa clientèle, Le Phare lancera dès le 1er février de nouvelles activités. La première consiste en des ateliers de zoothérapie. Les séances, qui seront menées par une intervenante spécialisée, auront lieu une fois aux deux semaines en soirée, tant à Cowansville qu'à Farnham. «Les personnes qui vont s'engager dans ces ateliers vont elles-mêmes déterminer leurs objectifs», a précisé Mme Béland.

Les dirigeants de l'OSBL misent aussi sur le programme de groupe «Vivre avec les voix» pour compléter leur offre. L'initiative avait été présentée une première fois l'automne dernier. Comme la demande était au rendez-vous, les rencontres ont été reconduites cet hiver. «Dans les personnes qui prennent des neuroleptiques, des médicaments qui sont là pour contrôler entre autres les hallucinations, de25 % à 50 % d'entre elles continuent à entendre des voix, a indiqué Mme Béland. Ça affecte grandement leur qualité de vie. Ce qu'on leur offre avec l'atelier, c'est un moyen alternatif à la médication en partageant leur vécu.»

Drame

Camille Béland a profité de la présence des médias pour revenir sur le drame survenu dans la nuit de dimanche à lundi à Granby, où un homme psychologiquement instable aurait tué sa colocataire. «Ce qui est arrivé, c'est déplorable. Ça démontre toute l'importance de trouver d'autres moyens d'aider les gens. Il y a trop de personnes qui souffrent. Avec les "entendeurs de voix", on amène une solution de plus. On parle de revoir des lois, mais on constate que dans la communauté, il n'y a pas plus d'effectifs avec les coupures gouvernementales», a-t-elle fait valoir.

Pour de plus amples renseignements au sujet des activités et des services offerts par Le Phare, consultez le www.psentraide.org. Vous pouvez aussi contacter l'organisme au 450-293-0690 (Farnham) ou 450-266-3464 (Cowansville).

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer