Un Bromontois parmi les lutins du père Noël

Aux yeux de ses enfants de 4, 6 et 10 ans, Alexandre Bérard travaille avec le... (Photo fournie par PNP)

Agrandir

Photo fournie par PNP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Aux yeux de ses enfants de 4, 6 et 10 ans, Alexandre Bérard travaille avec le père Noël. Mais dans les faits, le pdg et fondateur de UGroupMédia, la société qui a créé le Père Noël Portable (PNP), oeuvre véritablement à faire le pont entre les enfants et le mythique homme à la barbe blanche. Grâce à lui et son équipe, dès novembre, des millions de jeunes d'un peu partout sur la planète reçoivent un message personnalisé de la part du personnage légendaire, histoire de les faire patienter jusqu'au 25 décembre.

L'idée du Père Noël Portable est inspirée d'une application avec laquelle les parents pouvaient simuler un appel personnalisé du père Noël destiné à leurs enfants. «Mais les enfants sont plus visuels qu'auditifs, fait remarquer Alexandre Bérard, un homme d'affaires originaire de Bromont. Ce que nous avons fait, c'est d'adapter la traditionnelle carte de Noël pour l'expédier sous forme de vidéos, avec des voix et des images, où le père Noël parle directement aux enfants.»

Depuis le lancement de l'application mobile PNP en 2008, 100 millions de vidéos personnalisées ont été visionnées à travers le monde. Pour émerveiller leurs petits, les parents ou grands-parents peuvent profiter de vidéos gratuites offertes sur l'application PNP ou encore de versions payantes (Messages vidéo Premium), qui offrent plus de thématiques, plus d'options. Il est possible de créer des moments magiques en anglais, en français et en espagnol, PNP ayant ouvert cette année tout le marché espagnol. Ainsi, les petits reçoivent une vidéo dans laquelle le père Noël d'adresse à eux par leur nom. Il leur parle de leur comportement au cours de la dernière année et fait le tour avec eux de leur liste de cadeaux. Des photos peuvent être ajoutées à la présentation.

«Nous offrons aussi les appels personnalisés, souligne M. Bérard. Dans 180 pays différents. C'est le même principe: les parents répondent à un questionnaire. Ça prend un système costaud pour soutenir un trafic mondial. Moi, mes vacances commencent officiellement le 26 décembre!»

Pour supporter l'achalandage que provoque la demande sur l'application PNP, des serveurs haute capacité sont nécessaires. «Ce sont des systèmes élastiques, indique le pdg. C'est ma hantise que le trafic bloque! Mais je touche du bois. Rien n'est arrivé.»

Noël à l'année

Comme les messages vidéo et appels personnalisés sont devenus une tradition, l'équipe de PNP baigne dans l'ambiance festive de Noël à l'année. De nouvelles scènes sont tournées chaque année, au pôle Nord directement, insiste Alexandre Bérard. «Juré sur la tête de ma mère!», précise le distributeur de magie. On filme au cercle polaire, avec de vrais rennes. Noël est tellement une thématique vaste et fantastique. C'est une mythologie qui peut nous transporter loin. Et la roue tourne.»

Bien que récurrent, le temps des Fêtes ne cesse de donner de nouvelles idées aux lutins de PNP. L'équipe développe de nouveaux territoires et de nouveaux produits. Une minisérie télé joue d'ailleurs présentement sur les ondes de Yoopa et sur différentes chaînes françaises et suisses, entre autres. Les moments magiques du Père Noël Portable se déclinent en des capsules de 90 secondes et sont présentés chaque jour du 1er au 24 décembre, selon le principe du calendrier de l'avent.

«Nous avons aussi 710 000 fans sur notre page Facebook et nous les animons à longueur d'année, se réjouit M. Bérard. On est dévoués toute l'année. Nous mettons tous beaucoup d'efforts.»

À ce rythme, le pdg de UgroupMédia a-t-il eu le temps de dresser sa propre liste au père Noël?

«Je n'ai pas le temps de faire de demandes spécifiques, avoue-t-il, en riant. Ce que je souhaite toutefois, c'est que tout le monde autour de moi, ma famille, les fans, mon équipe, passe un bon Noël. Pour moi, le partage est important en cette période de l'année.»

Pas surprenant alors d'apprendre que PNP verse 5% des profits générés par ses offres payantes Premium à son programme de dons aux hôpitaux pour enfants, et ce, partout dans le monde. Grâce à un partenariat avec divers centres hospitaliers sur la planète, quand quelqu'un achète un message personnalisé en ligne, un don est versé à un hôpital pour enfants non loin de chez lui. Ainsi, en faisant plaisir à un proche, il est possible de donner un coup de pouce à une famille courageuse qui passe un Noël difficile. «De cette façon, nous faisons notre part pour la santé des enfants, note M. Bérard. Que nos enfants soient en santé, c'est la chose la plus importante pour les parents.»

 

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer