L'influence des hanches dans les douleurs lombaires

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Lalonde
La Voix de l'Est

Que vous pratiquiez la course à pied, le ski de fond, la raquette ou la marche régulièrement, il est important d'avoir une bonne mobilité de vos hanches. S'il vous manque de souplesse aux mouvements d'extension et de rotation interne des hanches, vous êtes plus à risque de développer des douleurs dans la région lombaire ou au bassin. Quand on y pense, si vous ne pouvez amener votre jambe vers l'arrière par l'articulation de la hanche (comme à la fin de la poussée des orteils à la marche), vous pourriez exagérer le mouvement d'extension lombaire afin de faire la même longueur de pas. Malheureusement, si vous pratiquez un sport comme la course à pied ou le ski de fond, dans lesquels il y a une forte demande aux hanches dans le mouvement d'extension, vous pourriez développer des douleurs lombaires par une utilisation excessive et, surtout, non nécessaire des articulations et des muscles lombaires. Ces douleurs peuvent devenir très incommodantes. Et si vous tentez de soigner seulement la région douloureuse, vous serez désolé de voir les douleurs revenir.

Des raideurs aux hanches peuvent s'installer progressivement à différents âges et pour différentes raisons. Par exemple, lorsqu'on est plus jeune, si nous pratiquons des sports avec une forte demande musculaire et qu'on ne fait pas suffisamment d'exercices d'étirement, il pourrait en résulter une diminution des amplitudes de mouvement des hanches. L'arthrose peut aussi être une cause de manque de mobilité aux hanches secondairement aux raideurs et aux douleurs matinales. Si vous ne vous en occupez pas, tout en continuant à bouger et en conservant votre mobilité, vous pourriez perdre de la souplesse et, par conséquent, surutiliser votre région lombaire simplement à marcher.

Une autre raison qui peut occasionner des douleurs lombaires est le manque de force et, surtout de contrôle, des muscles fessiers ou du membre inférieur en général. Il faut savoir que sous le muscle grand fessier (qui fait la rondeur de ladite fesse) se cachent d'autres petits muscles qui contrôlent la stabilité de la hanche et, par conséquent, une partie de l'équilibre d'une jambe. Lorsqu'on est en appui sur une seule jambe comme en ski de fond, en ski alpin, ou en course à pied, la cheville, le genou ainsi que la hanche font le travail de stabilité. Si vos petits muscles profonds de la hanche ne sont pas efficaces ou pas assez forts, vous pourriez compenser en utilisant les muscles du bas du dos et développer des douleurs par fatigue et manquer d'endurance musculaire pour faire votre sport favori ou simplement pour faire vos activités quotidiennes.

En conclusion, il faut se rappeler que l'origine des douleurs lombaires peut venir d'une autre articulation qui n'est pas à son potentiel optimal, ce qui peut avoir des conséquences malheureuses. Si, par exemple, vous avez cessé une activité passionnante et relaxante à cause de douleurs lombaires et que finalement vous pourriez la poursuivre en ayant des hanches plus souples, plus fortes et avec un meilleur contrôle moteur, ce bonheur pourrait se prolonger et se reproduire!

 

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer