Chakras, nadhis, etc.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Tremblay

collaboration spéciale

La Voix de l'Est

L'existence de notre système énergétique en lien avec nos muscles psoas est vraiment un aspect fascinant de toute la complexité de ce que nous sommes en tant qu'être humain.

Chakra est un terme sanskrit qui signifie roue ou vortex. Ils sont connectés à tout un circuit énergétique appelé nadhis. C'est le long de ce réseau que circule le prana, notre énergie vitale.

Les chakras sont connectés au corps physique à travers cet immense réseau de canaux subtils.

Parmi tous les nadhis, il en existe trois majeurs. Ida, Pingala et Sushumna.

Ces trois nadhis sont comparables aux lignes de haute tension qui conduisent l'énergie au poste de transformation qui sont ici nos chakras. Comme dans un câble électrique qui contient trois fils, ces trois nadhis représentent le pôle négatif, positif et le neutre.

Ida est le pôle négatif et circule du côté gauche du corps. Il est associé au système nerveux parasympathique: détente, réceptivité et introversion.

Pingala est le pôle positif et circule sur le côté droit du corps. Il est associé au système nerveux sympathique: action, stimulation, chaleur.

Entre ces deux courants s'élève Sushumna, un courant neutre qui part de la base de la colonne vertébrale jusqu'à ajna chakra, entre les deux sourcils.

La méditation, la concentration et l'équilibre requièrent l'énergie de Sushumna. Ces nadhis relient entre eux sept chakras principaux. Trois chakras inférieurs (situés en dessous du diaphragme) et quatre supérieurs (au-dessus). Cette classification n'est pas une échelle des valeurs. Il n'y a pas de bons ou de mauvais chakras. Chacun est indispensable à notre équilibre.

On active un chakra, entre autres, lorsqu'on dirige le prana vers lui à l'aide d'une posture ou d'un exercice respiratoire. Les trois chakras inférieurs (racine, sacré et solaire) ont été vus dans une chronique antérieure. Les autres, situés en haut du diaphragme, sont le coeur, la gorge, le 3e oeil et le sommet de la tête.

Le chakra du coeur ou anahata est situé dans le haut de la poitrine, le coeur, les poumons, le thymus. Lié à l'amour inconditionnel et à l'altruisme, son élément est l'air. Il est un grand centre de guérison. Le chakra de la gorge, ou vishudha, est situé à la gorge et au larynx. Il fait référence à la parole et à la transmission. Il travaille en harmonie avec anahata, car il est l'expression qui habite le c ur. Son élément est l'éther. Il gouverne le larynx, la thyroïde et la nuque. Le chakra du 3e oeil, ou ajna, situé entre les deux sourcils, gouverne la créativité, l'intuition et la neutralité. Il contribue à la compréhension globale. Sahasrara, ou centre couronal, est la conscience pure et il gouverne toutes les fonctions du corps. C'est la sagesse et l'intégration de tous les aspects de notre vie.

Sentir l'énergie circuler plus librement à travers nous est un des cadeaux qu'offre la pratique régulière du yoga.

Porter attention aux chakras, c'est se rappeler qu'il s'agit d'un système global et que tout est en lien.

Namasté!

 

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer