Café historique sur Horace Boivin: un maire hors de l'ordinaire

Horace Boivin, qui avait déjà enseigné l'éducation physique,... (photos fournies par Diane Boivin)

Agrandir

Horace Boivin, qui avait déjà enseigné l'éducation physique, faisait faire des exercices à ses invités sur le bord de l'eau à son chalet.

photos fournies par Diane Boivin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(GRANBY) À cause du petit singe fugueur qu'il ramenait un jour d'un de ses nombreux voyages outre-mer, un couple de jeunes mariés a vu tout le contenu de son trousseau s'envoler par le hublot du paquebot qui les ramenait au pays. Sur le quai du chalet familial au lac Memphrémagog, il aimait faire faire des exercices physiques à ses invités. Et quand il en avait l'occasion, il s'improvisait magicien en faisant disparaître des objets. Cet homme exceptionnel qui a su garder son coeur d'enfant, c'est Horace Boivin, le maire qui a fait rayonner Granby de 1939 à 1963.

Quelques jours avant la tenue du Café historique organisé par France Arbour au Foyer du Palace le dimanche 22 novembre à 14h et intitulé Vie et oeuvre d'Horace Boivin, Diane Boivin, la fille aînée du couple formé de M. Boivin et de Frances Bergeron, a accepté de plonger dans ses souvenirs d'enfance. Avec quelques-uns de ses frères et soeurs - ils sont 11 enfants -, elle sera d'ailleurs présente à la conférence en hommage à son père, sans doute le plus grand ambassadeur de Granby.

«Nous sommes honorés et touchés par l'initiative de France Arbour, car il n'y a pas d'anniversaire spécifique cette année», souligne Diane Boivin en rappelant qu'enfants, elle et ses soeurs jouaient souvent avec les trois soeurs Arbour, alors leurs voisines.

«Moi, j'étais petite, mais j'admirais France! , dit-elle. Elle avait du caractère. C'est une personne assez exceptionnelle.»

Difficile alors de refuser son invitation. Surtout quand le sujet principal est son propre père. «Notre père a voyagé partout, il avait un très grand esprit d'aventure, raconte Mme Boivin. Il n'a toutefois jamais voyagé aux frais de la Ville. À l'époque, il n'avait même pas de salaire de maire. Le jour où il a touché un salaire, il l'a redonné à la Ville.»

Diane Boivin se souvient des dimanches en famille au chalet. «Dans la maison, mon père ne levait pas le petit doigt, poursuit-elle en riant. Que veux-tu, c'était comme ça dans le temps! Mais au chalet - les dimanches étaient consacrés à la famille et c'était sacré pour lui -, il s'occupait du BBQ!»

Une fois par année, Horace Boivin conviait tous les employés municipaux à une grande fête familiale à Magog. «On parle de party de 50 à 60 personnes, indique Diane Boivin. Toute la journée, il leur faisait faire des tours de yacht. Il avait une personnalité spéciale. Un homme très volontaire et très, très, très généreux.»

Horace Boivin était épris de sa ville et de ses citoyens, poursuit sa fille. Un homme positif qui ne voyait que du bon dans tout. «Pour lui, le soleil allait toujours se pointer», illustre-t-elle. «Je ne l'ai jamais entendu parler en mal de quelqu'un ou de quoi que ce soit. Jamais de commentaires déplacés ou de sacres.»

Le père de 11 enfants savait toutefois se faire respecter de ses cinq filles et six garçons. «Il ne levait pas la voix, mais ses yeux parlaient et vite on se replaçait! , lance-t-elle. Il avait une culture militaire. Il fallait marcher au pas!»

Avec lui, les enfants ont suivi les joutes de baseball et de hockey à Granby, les spectacles des Jeunesses musicales et de la Manécanterie de Granby et, bien sûr, l'évolution du Zoo, qu'il a fondé, étant amoureux fou des animaux.

Vie et oeuvre d'Horace Boivin sera présentée par France Arbour et Johanne Rochon, directrice générale de la Société d'histoire de la Haute-Yamaska, et par l'ancien directeur, Richard Racine. De nombreux documents légués par la famille Boivin seront utilisés, tout comme des documents d'archives et le fruit des recherches de l'historien Mario Gendron. Le film Monsieur le Maire, réalisé par l'ONF, sera aussi diffusé.

Information et billetterie:www.palacedegranby.com ou 450-375-2262.

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer