Un Sentier de jeux pour bouger en nature : Le CINLB attend vos votes

Laurence Cavitte, responsable de l'éducation au Centre d'interprétation... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Laurence Cavitte, responsable de l'éducation au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Dès le printemps prochain, les parents qui aiment marcher dans les sentiers du Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB) avec leurs enfants n'auront peut-être plus à promettre une sortie au parc à leurs petits au terme de leur balade. Avec son projet de Sentier de jeux, le lieu souhaite faire bouger les jeunes en nature. Pour ce faire, il a toutefois besoin de soutien. Jusqu'au vendredi 23 octobre, les gens de la région sont invités à aller voter en grand nombre sur le site de fonds communautaires Aviva.

Près de la moitié des petits Québécois (46%) font moins de trois heures d'activités physiques par semaine. De ce nombre, très peu se donnent la peine de bouger dehors. Dans un souci de promotion de la santé et de prévention des maladies chroniques chez les jeunes, le CINLB propose d'aménager le sentier Des Ormes, qui s'allonge sur 1,6 km, pour permettre aux petits de huit ans et moins de s'amuser (ramper, courir, grimper, escalader, etc), tout en marchant. Une initiative qui reçoit l'appui du Centre Intégré Universitaire de Santé et de Services Sociaux de l'Estrie - Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Haute-Yamaska (CIUSSS de l'Estrie - CHUS), par son programme Jeunes en Forme Haute-Yamaska (voir autre texte).

«Nous avons développé l'idée avec eux, raconte Laurence Cavitte, responsable de l'éducation au CINLB. Le but est de donner le goût aux enfants, dès leur jeune âge, d'aller jouer dans la nature et de bouger, car c'est connu, les enfants n'aiment pas vraiment marcher... Ils veulent sortir des sentiers!»

Cet incitatif, qui permettra du coup aux petits de vivre une expérience sensorielle et motrice, vise à lutter contre la sédentarité, contribuer au bon développement de l'enfant et à offrir une nature accessible à proximité de la ville. «Il faut créer des occasions, poursuit Mme Cavitte. Et le tout sera sécuritaire.»

En Lien avec les animaux

Le Sentier de jeux pour bouger en nature comprendra huit stations reliées à autant d'animaux visibles au CINLB. Des panneaux explicatifs s'adresseront aux enfants à chaque endroit pour leur indiquer le défi à relever. «Ce sera accessible aux petits, mais les plus vieux pourront aussi y aller, souligne la responsable de l'éducation. Le tout sera intégré au sentier, tout en gardant son cachet naturel.»

Pour inciter les petits marcheurs à vouloir revenir explorer le sentier de jeux du CINLB, un passeport de motivation sera remis à chacun. «Après dix visites, l'enfant pourra, par exemple, se choisir une récompense dans notre coffre à surprises, explique Mme Cavitte. Ça leur prend une motivation. Nous voulons, avec le temps, que ce soit eux qui demandent à leurs parents de revenir.»

Besoin de votes

Pour réaliser ce projet, estimé à 98 000$, le CINLB espère mettre la main sur le grand prix Aviva dans sa catégorie, soit les projets demandant un budget de 50 000$ à 100 000$. Jusqu'au23 octobre, les gens de la collectivité sont invités à voter. Les15 idées qui auront obtenu le plus de votes dans chaque niveau de budget accèderont à la finale. Des 30 idées finalistes évaluées par le jury du Fonds communautaire Aviva, trois seront retenues. Le CINLB travaille activement depuis avril sur ce projet. «On veut se donner la chance de le réaliser, insiste Mme Cavitte. On essaie ça, tout en prévoyant un plan B, car on veut le faire absolument.»

Dans le meilleur des mondes, le CINLB souhaite entreprendre les travaux dès le printemps prochain. Pour voter, suffit de se rendre sur le site du CINLB auwww.cinlb.org (Un nouveau projet) ou sur sa page Facebook. Une fois sur le site d'Aviva, il faut d'abord vous inscrire et valider votre inscription dans vos courriels pour ensuite pouvoir voter. Il est possible de voter tous les jours. Une fois quotidiennement.

Retrouvez plus de détails dans notre copie papier.

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer