Victoria et Rose Woo de passage à Granby : de la grande visite chez Les Hirondelles

Les soeurs Victoria et Rose Woo ont répondu,... (Photo Julie Catudal)

Agrandir

Les soeurs Victoria et Rose Woo ont répondu, dimanche dernier, aux nombreuses questions des jeunes athlètes du club de gymnastique Les Hirondelles et leurs parents.

Photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est

(Granby) Les soeurs Victoria et Rose Woo, deux athlètes de niveau international, ont fait un arrêt à Granby dimanche après-midi. De passage au club de gymnastique Les Hirondelles, elles ont partagé sur leur expérience avec les jeunes gymnastes de la région.

Victoria Woo a brillé lors des derniers Jeux panaméricains. La gymnaste de 17 ans a remporté le bronze à la poutre, puis l'argent avec l'équipe canadienne. Sa soeur Rose, 15 ans, a récemment remporté le Maurice de l'athlète féminine niveau canadien 2014 lors du 42e Gala Sports Québec.

Voilà des succès obtenus à force de travail acharné, puisque les deux Brossardoises passent plus de 20 heures à l'entraînement chaque semaine, et ce, depuis près de dix ans.

Tentant d'expliquer les clés de son succès, Victoria a parlé de conditionnement physique, de saines habitudes alimentaires et de performances constantes sous la pression. «La peur, ça affecte beaucoup le moral, donc je fais beaucoup de visualisation», a ajouté l'aînée des soeurs Woo.

Quant à Rose, elle a témoigné de l'importance de rester motivée, même dans les moments les plus difficiles. «Moi, je suis blessée présentement. Depuis neuf semaines, je suis arrêtée...», a-t-elle glissé, réprimant quelques sanglots.

Mais elle ne se laissera pas abattre par l'hernie discale qui l'afflige. «Depuis que je suis jeune, je sais que j'ai du talent dans ce que je fais. Mon objectif, ce sont les Jeux olympiques de 2016, donc je me dis que je ne peux pas arrêter maintenant.»

Montrer l'exemple

La directrice générale des Hirondelles, Marie-Claude Vallée, tentait depuis plusieurs années d'organiser une rencontre du genre entre les membres de son club et des athlètes d'élite. «C'est inspirant pour les filles, a-t-elle expliqué. Elles ont besoin de voir des athlètes qui performent dans un autre niveau. Tu as besoin d'une lumière pour te tirer vers le haut.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer