Le feu sacré d'un tonnelier

Pascal Plamondon pratique un vieux métier, la tonnellerie.... (photos Janick Marois)

Agrandir

Pascal Plamondon pratique un vieux métier, la tonnellerie.

photos Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Dans cette ère où la compétition est féroce, et ce, dans tous les domaines, Pascal Plamondon, lui, rêve d'y être confronté. Chaque année, il ouvre son atelier aux néophytes pour leur dévoiler ses secrets faits de bois, de métal et de feu. Malgré tout, la concurrence tarde à se manifester et il demeure un des rares au Québec à pratiquer ce qui est considéré comme «un vieux métier». Pascal Plamondon est tonnelier.

«Quand je donne des formations, je ne garde aucun truc pour moi, insiste l'ébéniste de formation. J'aimerais avoir de la concurrence. C'est bon d'en avoir. Sans compétition, les clients ne peuvent pas comparer. Aussi, ça crée un intérêt et il se vend plus de tonneaux. Mais ça prend de la passion. Et c'est dur physiquement la tonnellerie. Aussi, on travaille dans le bruit, avec le feu et la boucane. Et ça prend souvent autre chose en parallèle...»

Malgré tout, Pascal Plamondon ne changerait de métier avec personne. Dans son atelier perdu dans les vastes prairies de Shefford, il est dans sa bulle. Seul, il coupe, débite, plane et taille son bois pour en faire des planches, nommées des douelles, qui donneront forme à des barriques destinées au vieillissement du vin, du vinaigre, de la bière forte et du whisky. Des tonneaux étreints de cerceaux de métal qu'il façonne également à la main sur son enclume. Chaque barrique contient environ 25 douelles qui adoptent une forme arrondie, «la shape bordelaise traditionnelle», explique le tonnelier, grâce «à la chauffe». Un feu est inséré dans chaque tonneau en fabrication pour ramollir la fibre du bois et permettre ensuite son «pliage». L'intensité du feu qui brûle dans un tonneau jouera sur la densité des vins ou des whiskys qui y vieilliront, explique Pascal. «Plus une barrique est brûlée, plus elle servira à la production de whisky, dit-il. C'est ce qui donne le goût de boucane, de fumée, de tourbe. À l'origine, le whisky est blanc. C'est le fut de chêne, justement, qui lui donne sa couleur ambrée. Sa couleur vient des tannins du bois.»

De la vigne au tonneau

C'est un intérêt tardif pour le vin qui a poussé l'ébéniste vers la conception de tonneaux. «Les premiers que j'ai fabriqués devaient servir à mon propre vin, raconte le Césarois d'origine. En 2004, j'ai planté 250 plants de vigne sur mon terrain.»

Une passion soudaine qui, même si elle a été de courte durée, lui aura permis de se familiariser avec le métier de vigneron. «J'ai trouvé ça cool! Ce n'est pas un métier facile à pratiquer au Québec, concède-t-il. Vivre de ça, ce n'est pas évident. C'est beaucoup de travail.»

Vendre des barriques aux vignerons déjà établis n'est pas une mince affaire, fait-il également remarquer. Aujourd'hui, des vignobles comme La Bauge, de Brigham et Gagliano, de Dunham, font toutefois confiance à la petite tonnellerie artisanale. Des pourparlers sont également en cours avec la Distillerie Cirka, qui prévoit se lancer dans la production de whisky. Soucieuse d'utiliser des barriques 100% québécoises, elle pourrait faire appel à Pascal Plamondon Tonnellerie.

Une autre passion qui se cache derrière les tonneaux de chêne fabriqués à Shefford est celle de l'eau. Rendre le bois étanche a toujours fasciné l'ébéniste. «Par exemple, la coque en bois d'un bateau, ça m'a toujours fait triper, lance-t-il. Un beau voilier suédois en bois avec une coque en acajou m'attend chez un monsieur. Un vrai bijou.»

«Je suis un artisan, un tripeux et j'aime développer de nouvelles choses, dit-il. J'aime mettre la main à la pâte.»

Pour plus d'information sur la tonnellerie Pascal Plamondon, il est possible de le joindre parcourriel à plamondontonnellerie@videotron.ca. 

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer