Coopérant volontaire en éducation: un 3e mandat pour Clément Roy

Clément Roy vient tout juste de s'envoler vers... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Clément Roy vient tout juste de s'envoler vers Haïti pour y réaliser untroisième mandat comme coopérant volontaire en éducation pour la Fondation Paul Gérin-Lajoie.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Dans les années 1990, quand Clément Roy enseignait au primaire, il faisait participer ses élèves à la dictée Paul Gérin-Lajoie (P.G.L.). L'exercice visait à amasser des fonds pour soutenir des écoles à Saint-Marc, une commune d'Haïti dans le département de l'Artibonite. Vingt-cinq ans plus tard, le retraité du monde de l'éducation oeuvre de façon sporadique comme coopérant volontaire dans la perle des Antilles au niveau de l'éducation pour la Fondation P.G.L.. Comme quoi on peut facilement sortir un homme de l'école, mais rarement l'école de l'homme...

«Ça vient d'un goût de continuer d'apprendre et de transmettre, souligne celui qui a été toute sa vie dans le domaine de l'éducation, allant d'enseignant à directeur d'école à Granby. C'est mon moteur de pédagogue!»

Impliqué depuis de nombreuses années au sein de l'Association québécoise pour l'avancement des Nations unies (AQANU), Clément Roy a pu se familiariser à la réalité haïtienne en 1996, lors d'un stage d'observation. «C'était un stage de sensibilisation pour nous-mêmes, explique celui qui a pris sa retraite en juin 2014. Nous n'allions pas là-bas pour intervenir ou travailler à réparer une école.» Le but était de comprendre le contexte, constater l'absence de moyens, la grosseur des défis. L'impuissance vécue par les gens. dit-il.

Depuis 42 ans, l'AQANU met de l'avant diverses initiatives pour permettre aux Haïtiens de se prendre en main, par exemple, dans des projets qui prônent le développement durable et la souveraineté alimentaire. Le tout, dans un grand esprit de partenariat.

Nouvellement retraité, Clément Roy a été mis au parfum qu'un poste au Programme de coopérant volontaire en éducation à Haïti venait de s'ouvrir. «Ça a été comme un élan! , lance le père de deux jeunes adultes. Pour les candidatures, ça ne se poussait pas aux portes. J'ai reçu une réponse en dedans de deux semaines.»

M. Roy ne cache pas que sa formation en pédagogie et son expérience comme gestionnaire scolaire ont, sans aucun doute, été des atouts importants dans sa nomination.

Trois mandats

Son premier mandat, M. Roy l'a rempli de septembre à décembre 2014. «Le but était d'établir un programme d'éducation accéléré pour les enfants qui n'allaient pas à l'école, explique-t-il. Depuis des années, il y a une nette amélioration sur l'accès à l'école pour les enfants à Haïti.»

La deuxième fois que Clément Roy s'est envolé vers les Caraïbes c'est en février 2014. Cette fois pour deux mois. Il veillait, toujours avec des enseignants et directeurs d'école de là-bas, à renforcer les capacités des enfants en lecture et voir à développer un modèle de formation pour les professeurs. «On va là-bas renforcer leurs capacités, insiste-t-il. On va là nourrir des choses qui donnent des résultats et dans lesquelles on peut voir des progrès.»

Depuis le début de la semaine, et il y restera jusqu'à la fin de novembre, M. Roy se trouve dans Les Gonaïves. Son mandat cette fois est de poursuivre le travail entrepris depuis des années. «Je serai avec quatre autres coopérants pour continuer le développement des coopératives scolaires, spécifie-t-il. Nous tenterons de voir comment répondre aux besoins des écoles et de trouver de bonnes actions à poser pour générer des revenus dans le but de fournir des livres aux enfants, de la nourriture le midi ou pour leur faire profiter d'activités d'apprentissage. Un peu comme ce qu'on fait ici.»

Le tout toujours dans l'esprit d'amener les gens «à s'équiper», ajoute l'ancien directeur d'école.

«La réalité d'Haïti elle est diverse, ajoute-t-il. Il y a de grandes difficultés, du courage et de la résilience, mais également des gens qui entreprennent de belles initiatives.»

Pour en savoir plus sur le quotidien du coopérant volontaire à Haïti, consultez sa pageFacebook: Clément Roy coopérant en Haïti 2014.

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer