Thérèse Choinièrese raconte

Thérèse Choinière, copropriétaire du Verger Champêtre, à Granby,... (photo Alain Dion)

Agrandir

Thérèse Choinière, copropriétaire du Verger Champêtre, à Granby, invite les gens au lancement de son autobiographie le samedi 5 septembre. Tous les profits de la vente de son livre iront aux enfants des nombreuses écoles de la région.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Gaboriault
La Voix de l'Est

(Granby) Réaliser le rêve que chérissait sa mère Alda et encourager les gens à avoir confiance en la vie, c'est ce qui a motivé Thérèse Choinière, pionnière de l'agriculture et du domaine agrotouristique dans la région, à se pencher sur son autobiographie.

Le samedi 5 septembre, chez elle, au Verger Champêtre, elle lancera Thérèse Choinière la 16e de la famille. Mon histoire, ma passion, mes recettes. Suivra ensuite un méchoui accompagné de produits maison, de musique et de surprises pour les enfants. Tous les profits de cette soirée, comme ceux de la vente de son livre, iront en entier aux élèves des écoles de la région pour leur faire vivre une sortie au verger ou encore leur offrir des pommes à rapporter à la maison. «Qui y a-t-il de plus l'fun, pour un enfant qui aime les animaux, que de pouvoir en voir, en flatter et en nourrir? , lance cette touche-à-tout qui a du mal à prendre deux minutes pour s'asseoir. Il n'y a pas plus grand plaisir! Moi, j'ai réalisé mon rêve et je veux le partager avec les enfants.» Thérèse Choinière est la petite dernière d'une famille de16 enfants: 10 garçons, 6 filles. Enfant, ses proches la surnommaient «La mère aux chats» tellement son amour pour les félins était grand. Mais sa mère a toujours refusé que son bébé en possède dans la maison.

Une triste réalité qui n'a toutefois jamais altéré son affection pour les animaux. Aujourd'hui, au Verger Champêtre, entreprise agrotouristique qu'elle opère avec son conjoint Mario Mailloux, elle accueille des lamas, des alpagas, des chèvres, un âne, des chevaux miniatures, des daims, un cerf, une brebis, une lapine, des poules, des cailles, un paon et un faisan. Une joyeuse ménagerie dont elle s'occupe à travers la production, à la main et sur place à partir de fruits et légumes récoltés sur leur terre, de mets préparés, marinades, produits dérivés de l'ail, confitures, pâtisseries, etc. De nombreuses passions qu'elle aborde dans son livre écrit en étroite collaboration avec l'auteure Suzanne Fortin, qui a publié, entre autres L'histoire la plus importante au monde... la vôtre aux Éditions Mémoires. Une aventure qui a débuté en janvier dernier. «J'en ai écrit une partie et je lui en ai raconté un bon bout, raconte celle qui a toujours préféré les travaux manuels. Sans elle, je n'y serais jamais arrivée.»

Dans son bouquin, dont la préface est signée Pascal Bonin, le maire de Granby, qu'elle a connu enfant alors qu'il accompagnait son père vétérinaire sur les fermes de la région, Thérèse Choinière parle de sa famille nombreuse et de son parcours atypique d'autodidacte. Elle y dévoile aussi quelques recettes qui font la renommée de son entreprise.

Oser essayer

«Quand on a commencé, Mario et moi, je ne connaissais rien aux pommes, raconte Thérèse qui, comme son conjoint, vient d'une famille de producteurs laitiers. Notre premier kiosque, on l'a construit à partir du vieux bois de la porcherie qui se trouvait sur le terrain.» Et au fil des ans, le kiosque a grossi, tout comme l'offre de produits signés Verger Champêtre. Le tout, sans aide extérieure. «C'est de l'ouvrage de tout faire ça sans aucune subvention, ne cache pas la dame de54 ans, qui dit avoir hérité du caractère fort de ses deux parents. C'est nous qui devons amener notre monde chez nous. Mais de notre kiosque en bois de porcherie, on peut être fiers aujourd'hui d'avoir été lauréat Or aux Grands prix du tourisme québécois en 2013, remportant le prix de l'Union des producteurs agricoles du Québec dans la catégorie agrotourisme et produits régionaux.» Seulement deux entreprises ont, à ce jour, remporté cet honneur dans la région, souligne celle qui agit également à titre de présidente du Conseil agrotouristique des Cantons-de-l'Est: le Verger Champêtre et Bleu Lavande. Les deux endroits, spécialisés dans l'agrotourisme, travaillent d'ailleurs en collaboration. Au Verger Champêtre, Thérèse et son équipe concoctent, par exemple, un fudge fait de la lavande cultivée à Fitch Bay. «Moi, j'essaie tout!», lance Thérèse, enthousiaste.

Un côté fonceur que reconnaît très bien son conjoint Mario. «Elle ne manque pas d'idées! , lance-t-il, sourire en coin. Elle n'arrête pas. Même quand elle dort, elle jase! Mais pour nous la vie, c'est ça: on essaie de redonner aux autres.» «Il ne faut jamais avoir d'oeillères dans la vie, enchaîne Thérèse en regardant le chemin parcouru. Il suffit de vouloir. Et il ne faut jamais avoir peur. La peur, c'est pour les autres, sinon, tu n'avances pas. Moi, quand le train passe, j'embarque!» Tous ceux qui souhaitent prendre part au lancement du livre Thérèse Choinière la 16e de la famille. Mon histoire, ma passion, mes recettes ainsi qu'au méchoui du 5 septembre, doivent réserver au 450-379-5155 avant le samedi 29 août. Le livre sera en vente dès cette date directement au Verger Champêtre(www.vergerchampetre.com).

Abonnez-vous gratuitement au : http://ofsys.com/T/OFC4/CP/1075/ZXnv5XjM/OF/Inscription.ofsys

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer