Gardienne attaquée : le début d'une longue convalescence

Le confinement des lions a été levé mardi.... (Archives La Voix de l'Est, Julie Catudal)

Agrandir

Le confinement des lions a été levé mardi.

Archives La Voix de l'Est, Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) La gardienne qui a été attaquée lundi par la lionne Kao ne devrait pas conserver de séquelles majeures de l'agression, a fait savoir mardi la direction du Zoo de Granby. Et le félin qui l'a gravement blessée ne sera pas euthanasié.

«Les nouvelles récentes que nous avons eues sont très bonnes quant à son état de santé», a indiqué le directeur général du Zoo, Paul Gosselin, en conférence de presse.

La femme d'une vingtaine d'années, qui a été mordue au cou par la lionne, a subi une fracture cervicale «mineure» ainsi que des lacérations importantes, selon le DG, qui s'est entretenu avec le conjoint de l'employée. Sa blessure cervicale ne devrait pas entraîner d'impact neurologique ou physique. «Elle devrait s'en remettre complètement de ce côté-là», a mentionné M. Gosselin.

La gardienne a été opérée lundi, ce qui a permis de confirmer que la trachée n'avait pas été atteinte. Aucun organe vital n'a été touché.

La jeune femme amorce un long processus de convalescence, a mentionné Paul Gosselin, en demandant aux médias de respecter son intimité et celle de sa famille.

Préoccupés du sort de leur consoeur, les gardiens du Zoo ont été informés des bonnes nouvelles. «Ils étaient très contents, très rassurés. Ça a apporté un baume sur toute l'équipe du Zoo de Granby», affirme le DG.

Rappelons que la gardienne a été attaquée par la lionne Kao dans les quartiers de nuit intérieurs du pavillon Afrika. Elle se trouvait alors dans un espace de confinement avec la lionne. Un autre gardien est intervenu rapidement pour la sauver des griffes du félin en éloignant l'animal à l'aide d'un boyau d'arrosage et de gaz de type CO2. Tout porte à croire qu'une erreur humaine est à l'origine de l'accident (lire autre texte).

Pas d'euthanasie

M. Gosselin a par ailleurs confirmé que la lionne Kao, une femelle âgée de 14 ans née en captivité au Zoo, ne sera pas euthanasiée puisqu'elle ne démontrait pas de comportement agressif, ni avant ni après l'attaque. «Il faut comprendre que cet animal-là, qui est un félin, s'est retrouvé avec une forme d'agression dans son milieu, dans son territoire et a agi comme un animal sauvage, comme un lion aurait agi», a souligné Paul Gosselin (voir autre texte).

Les recommandations obtenues auprès d'associations dont le Zoo de Granby détient ses accréditations allaient dans le sens que l'animal ne devait pas être tué.

La direction a par ailleurs levé le confinement des trois félins qui était en vigueur depuis l'accident. Ceux-ci avaient réintégré mardi leur habitat, où ils pouvaient être admirés des visiteurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer