Chemin de Marieville à Rougemont: vers un référendum

En juillet, les élus de Rougemont ont tenu...

Agrandir

En juillet, les élus de Rougemont ont tenu une assemblée publique de consultation sur le projet de règlement qui viendrait amender l'actuel règlement de zonage, éliminant d'emblée tout usage commercial sur les terrains situés du côté pair entre le 40 et le 84, chemin de Marieville. Ce faisant, les deux côtés de la route seraient strictement résidentiels.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Rougemont) Le changement de zonage sur le chemin de Marieville, à Rougemont, pourrait ne pas se concrétiser. La tenue d'un référendum a été exigée par un nombre suffisant de citoyens pour que le conseil réévalue ses options sur la question.

Rappelons qu'en juillet, les élus ont tenu une assemblée publique de consultation sur le projet de règlement qui viendrait amender l'actuel règlement de zonage, éliminant d'emblée tout usage commercial sur les terrains situés du côté pair entre le 40 et le 84, chemin de Marieville. Ce faisant, les deux côtés de la route seraient strictement résidentiels.

Les entrepreneurs et commerçants déjà établis dans la zone concernée bénéficieraient cependant d'un droit acquis, à condition de ne pas cesser leurs activités pendant plus d'un an.

Les activités commerciales sur le tronçon jouxtant l'intersection avec la route 112 jusqu'à la rue Bruno seront toutefois maintenues.

L'initiative avait suscité le mécontentement et l'inquiétude chez plusieurs résidents présents à cette séance du conseil, qui s'expliquaient mal les raisons derrière ce changement de vocation. La municipalité avait alors évoqué un désir d'homogénéité entre les usages permis sur le chemin de Marieville en y limitant les usages mixtes.

D'autres citoyens se sont inquiétés d'une perte de la valeur des terrains advenant l'entrée en vigueur du changement de zonage. La directrice générale, Kathia Joseph, les a rassurés en affirmant que des vérifications avaient été faites auprès d'une firme d'évaluateurs, qui aurait conclu que la mesure ne devrait pas affecter la valeur foncière des propriétés.

Malgré ces questionnements, le second projet de règlement sur la question a été adopté par le conseil municipal à la séance régulière du 8 août dernier.

La tenue du registre de signatures s'est pour sa part terminée mardi. Un minimum de douze signatures était nécessaire pour forcer la tenue d'un référendum; 14 citoyens ont paraphé le document.

En conséquence, le conseil devra trancher à savoir s'il abandonne le changement de zonage ou s'il va de l'avant avec un référendum. La décision sera prise le 6 septembre prochain, a précisé la direction générale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer