Jean Leloup revisité au parc Daniel-Johnson

L'hommage à Jean Leloup débutera samedi à 20h30... (archives La Presse)

Agrandir

L'hommage à Jean Leloup débutera samedi à 20h30 au parc Daniel-Johnson.

archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Ces dernières années, le Festival de la chanson a habitué les Granbyens à de grands spectacles extérieurs. Après l'hommage à Dédé Fortin, 30 succès/14 voix, 30 succès/16 voix et le récent hommage à Charlebois, le parc Daniel-Johnson fera toute la place, ce soir, à l'oeuvre d'un des lauréats les plus marquants du Festival : Jean Leloup.

Le directeur du Festival de la chanson, Pierre... (Alain Dion) - image 1.0

Agrandir

Le directeur du Festival de la chanson, Pierre Fortier, propose au public un grand spectacle hommage De Leclerc à Leloup.

Alain Dion

Pour ce nouveau spectacle à grand déploiement, intitulé De Leclerc à Leloup, le grand patron du Festival, Pierre Fortier, a encore une fois mis son chapeau de directeur artistique. Il s'y penche d'ailleurs depuis des mois. 

« Il y a moins de têtes d'affiche que pour le spectacle hommage à Charlebois [NDLR : présenté au même endroit il y a deux jours], mais les artistes sont plus ciblés en fonction des chansons », dit-il.

Sur scène, on retrouvera donc Ludovick Bourgeois, Stefie­ Shock, Valérie Carpentier, VioleTT­ Pi, Sylvie­ Desgroseilliers, Les Deuxluxes, Mehdi Cayenne, Loud, Soran, Maxime Desrosiers, Mathieu Lippé, Antoine Lachance, Bernhari, Ilam et Simon Daniel, sous la direction musicale de Yanni Aumont. 

Mathieu Lippé se chargera de l'animation. « Mathieu est un bon slameur. Je me suis dit : pourquoi ne pas lui faire interpréter une ou deux chansons, en plus d'animer­ ? », raconte Pierre Fortier.

C'est d'ailleurs lui qui a minutieusement choisi chaque artiste. « Quand tu produis des hommages, ton principal souci, c'est d'avoir le meilleur artiste pour chaque chanson. Le chanteur Loud en est un bon exemple ; c'est hot qu'il ait accepté de participer. Il offrira une super version de Johnny Go. »

Pierre Fortier a prévu des prestations en solo et en duo, quelques projections et même une chorale pour ajouter de la profondeur à la mise en scène. « Ce sont des spectacles qui demandent beaucoup de peaufinage pour que la qualité rende vraiment justice à l'artiste qu'on honore. J'ai hâte de le vivre et d'entendre enfin ce que j'ai dans ma tête depuis tout ce temps ! »

Passage remarqué

Lors de son passage à Granby en 1983, Jean Leclerc (comme il se présentait à l'époque) n'avait laissé personne indifférent. On le qualifiait notamment de « bibitte assise entre de multiples chaises » que « l'orchestre avait de la misère à suivre avec ses bizarres de chansons ». 

Laurent Saulnier, figure bien connue du milieu musical au Québec,­ a même déjà affirmé que « c'est probablement lui qui a sauvé [le Festival de la chanson de] Granby­ » en lui insufflant un souffle nouveau.

Pour Pierre Fortier, Jean Leloup est dans une catégorie à part. « C'est un génie, un des grands de notre chanson francophone. Il est dur à suivre, mais c'est un artiste complètement artiste, avec sa folie, son imaginaire et son indépendance. On n'a pas assez de ça... »

Quand on lui demande si le principal intéressé sera présent à Granby­ pour voir et entendre l'hommage qu'on lui réserve, Pierre Fortier ne se fait pas d'illusions. À moins d'une énorme surprise, non, Jean Leloup n'y sera pas.

Mais les autres y seront. Si on se fie aux années passées, plusieurs milliers de personnes devraient converger vers le parc Daniel-Johnson ce soir. 

Pierre Fortier leur promet une soirée « full énergie » avec une finale spectaculaire. Un grand feu d'artifice - plus impressionnant que jamais, dit-on - sera d'ailleurs lancé au-dessus du lac Boivin, sur la musique de Jean Leloup. 

« On veut que les gens partent en se disant "On a passé un grand moment" ». 

En première partie

Bien que l'hommage à Jean Leloup débute à 20 h 30, Pierre Fortier­ rappelle aux gens d'arriver plus tôt. À compter de 19 h 30, le public pourra voir et entendre les jeunes lauréats du Petit Festival, mais aussi le grand gagnant du Festival de la chanson, couronné lors de la finale d'hier soir au Palace. 

On profitera également de l'occasion pour saluer deux artistes disparus au cours des derniers mois : un des membres fondateurs du groupe Morse Code, Christian Simard, et l'auteur-compositeur-interprète Luc Cousineau.

Envie d'y aller?

Quand: samedi 26 août à compter de 19h30

: au parc Dabiel-Johnson de Granby

Coût: c'est gratuit!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer